JE RECHERCHE
Edjing, Mixfader… Deviens DJ avec les applis et objets connectés

Edjing, Mixfader… Deviens DJ avec les applis et objets connectés

Les applications pour mixer en soirée ou produire des morceaux sont de plus en plus nombreuses, plaçant la musique électronique à la portée de tous. Green Room Session vous fait découvrir les plus performantes.

A les voir pianoter sur leurs contrôleurs MPD et claviers d’ordinateurs en live, on devine aisément que le job de producteur électro n’est pas à la portée de n'importe quel péquin. Et pourtant. Depuis quelques années, applis et objets connectés se multiplient pour concrétiser les envies de djing voire de production des amateurs, au point de faire croire qu’accoucher d’une track d’acid house ne demanderait pas beaucoup d’efforts. Mais si ces inventions sont effectivement l’occasion de s’amuser sans trop de sueur et de difficulté, le talent reste l’ingrédient indispensable de tout bon DJ ou producteur.

Envie de faire de la musique électronique mais la flemme de se coltiner les subtilités d'un sampler ou de séquenceurs comme Ableton Live ? Les concepteurs d’applications vous donnent raison avec des dispositifs qui permettent sur smartphone et tablettes de se la jouer DJ pour une soirée. La boîte française DJIT l’a bien compris en lançant il y a deux ans edjing, une application de mix qui a provoqué un réel engouement, téléchargée 26 millions de fois dans sa version gratuite.

La clef du succès ? Le gain de temps. Ces applications qui transforment machines de pro en versions digitales simplifiées évitent aux néophytes de s’arracher les cheveux devant l’apparition de multiples boutons et pistes sur leur écran, qui peuvent décourager avant même de commencer. Ici, une visualisation claire, une utilisation ludique et une connaissance musicale qui devient superflue sont les clefs du succès. Allant plus loin, DJIT est en train de plancher sur Mixfader, "premier crossfader connecté au monde", selon le cofondateur de l’entreprise, Jean-Baptiste Hironde interviewé par Challenge. Un objet connecté qui permet de travailler ses set sur sa tablette.

Mixfader

mix

Pour les néophytes, rappelons que le fader est une manette qui bouge de haut en bas et permet de modifier un signal en musique. On le trouve par exemple sur les consoles de mixages. Avec Mixfader, il s'agit donc de faire joujou comme les pro devant leurs consoles, mais sans se prendre la tête des heures, afin de varier les effets sur les sons que l'on mixe. "Il permet de reproduire toutes les techniques du mix, du mix standard au platinisme", explique le boss de DJIT à Challenge à propos de son dernier produit. Ce dernier fonctionne avec une connexion Bluetooth qui permet de le relier à un smartphone ou une tablette. Et le résultat est paraît-il hallucinant. Maniable, riche en option pour ajouter des effets et valser avec les sons, c'est un gadget hyper ludique.

Edjing

edjing

Même start-up derrière cette appli gratuite qui permet sur son téléphone ou sa tablette de remixer des morceaux, avec moins de possibilités que lorsque vous êtes armés du fader. Mais tout de même : edjing permet de s'amuser et de créer son DJset avec des titres présents sur son iTunes, mais aussi sur Deezer ou Soundcloud, avec des effets tels que le loop (pour faire des boucles), l'écho, le pitch (pour modifier le tempo) ou le cue point (placer un repère pour le mix). Vous pouvez ensuite partager vos "oeuvres" sur les réseaux sociaux et éventuellement acheter de nouveaux effets.

Keezy

keezy

Cette application gratuite également est un pad tout simple pour smartphone et tablette. Keezy permet d'enregistrer un son sur chacune des huit touches, il suffit ensuite de les presser légèrement pour avoir le son ou plus longuement pour créer une boucle. Une quinzaine de sons pré-enregistrés se trouvent sur l'application, et vous pouvez bien sûr enregistrer vos séquence sur votre téléphone. La version Drummer par le même développeur permet quant à elle d'obtenir une boîte à rythme sur son téléphone.

GarageBand

garage

Eh oui, GarageBand pâtit d'une image un peu bas de gamme. Il présente pourtant l'avantage de pouvoir enregistrer de vrais morceaux de manière simple (même si on ne peut pas brancher d'instruments dessus). Le logiciel phare d'Apple décliné en version smartphone et tablette propose un choix assez intéressant de kits instrumentaux et d'effets. Et jouer d'un instrument - même à cordes - devient aussi simple que de taper sur des touches.

DJ Player

djplayer_devices

En légèrement plus complexe, on a le DJ player (gratuit), un software qui s'installe sur votre smartphone ou tablette et permet de contrôler d'autres machines comme les pads ou boîtes à rythme de certaines marques. Avec cette application, on passe presque dans la cour des grands

Et pour ceux qui voudraient aller plus loin, en investissant quelques deniers dans les synthés virtuels pour iPad, Factmag a préparé un petit top 10.