JE RECHERCHE
Ces concerts qui ne se passent pas comme prévu

Ces concerts qui ne se passent pas comme prévu

Chutes, problèmes de play-back ou erreurs de com', Madonna n'est pas la seule à s'être pris les pieds dans le tapis en live... Ou dans la cape. 

"Est-ce que vous allez faire ce genre de blagues toute la soirée ?". Présente hier sur le plateau du Grand Journal de Canal +, Madonna ne goûte pas toutes les plaisanteries liées à sa récente chute aux Brit Awards. Instant Vidéo Gag :

L'explication officielle de la Madonne ? La cape (Armani) était beaucoup trop serrée et l'aurait entraînée en arrière. On imagine déjà une habilleuse au chômage et la réunion de crise pré-explications : "On remet la faute sur le ventilo qui souffle trop fort, sur les chaussures trop petites ou sur la cape ?". Pourtant, ce n'est pas sorcier que d'avouer que l'on peut être Madonna et pour autant perdre l'équilibre ! Face à ces aveux de faiblesse, plusieurs réactions sont possibles : la méthode Beyoncé, prête à mobiliser Interpol et le KGB pour supprimer des photos, Madonna ou Justin Bieber et leurs explications bidons, remettre la faute sur le dos du voisin (ou des musiciens) ou rentrer dans une longue période de déni. Ce ne serait pas plus simple de dire "Oops, j'ai chu" ?

Beyoncé, championne control-freak

Queen B ne rigole pas avec son image. Mais alors pas du tout. Alors imaginez la réaction quand cette magnifique photo a été prise pendant sa prestation au Superbowl 2013.

1046598-singer-beyonce-performs-during-the-950x0-2

 

Massivement détournée (on verra une Beyoncé haltérophile, en Hulk...), ce cliché n'a pas été facilement accepté par l'entourage de la chanteuse. Il faut dire que les enjeux étaient grands : lors de l'investiture de Barack Obama, Beyoncé a été vivement critiquée pour avoir fait du play-back. Ce Superbowl à 600 000 dollars les 15 minutes représentait pour Madame Carter un moyen de se rattraper et redorer son image de performeuse. Oui mais voilà : quand on gesticule sur "Crazy In Love" dans un body en cuir, toutes les poses ne sont pas flatteuses. Le site Buzzfeed a ainsi publié, au lendemain de la prestation, une série de photos pour le moins immondes de Beyoncé... Et a tout de suite reçu un coup de fil puis un mail de l'attaché de presse de la chanteuse. Ils en rajoutent une couche avec une article intitulé "les photos disgracieuses de Beyoncé que son attachée de presse ne veut pas que vous voyiez", accompagné du fameux mail. La nouvelle s'est propagée assez rapidement : quelle est cette photo que Beyoncé ne veut pas voir publiée ? Et elle s'est évidemment retrouvée sur tous les forums et autres 9gag, détournée jusqu'à écœurement. Mieux vaut ne pas menacer Buzzfeed quand on veut passer inaperçu.

Mais Beyoncé apprend de ses erreurs et applique aujourd'hui encore mieux le crédo "circulez, il n'y a rien à voir". Quand TMZ a publié cette vidéo où l'on voit sa soeur Solange gifler Jay-Z, Beyoncé n'a pas commenté. Rien. Tout juste un "c'est réglé maintenant" et son père sous-entendant que ce n'était qu'un coup de com'. On n'aura finalement jamais le fin mot de l'histoire, mais les quelques secondes ont été partagées partout dans le monde.

L'EDM rend-il honnête ?

La méthode Beyoncé (censure ou mutisme), ce n'est pas très efficace : le moindre faux pas se transforme immédiatement en ce que les sites people appellent un "bad buzz". Finalement, ceux qui s'en sortent mieux sont les DJs, jouant la carte du naturel. Ainsi, David Guetta aurait pu pâtir de cette vidéo : en plein set au festival Tomorrowland, le producteur avait l'air... Paumé :

Mais c'est par le rire et l'autodérision qu'il s'est justifié sur l'antenne belge de Radio Contact, en rappelant qu'il n'avait rien consommé ce soir-là : "effectivement, j'ai l'air un peu con, je suis d'accord. J'ai un moment d'absence ou je suis en train de penser à quelque chose, je ne sais même plus quoi... Peut-être quel disque je vais passer après", précise-il, avouant que tout cette agitation l'a "fait rire". Même combat pour Skrillex. Quand la moitié de Jack Ü se prend le nez dans le décor, il filme le résultat, tout sourire.

La palme revient à Steve Aoki, victime d'un accident de trampoline à Porto Rico (lanceur de gâteau, c'est un métier dangereux, il ne faut pas croire). C'est bien simple, son cameraman l'a suivi jusqu'à l'hôpital, alors que le DJ insistait pour rester sur scène.

Fergie, le déni (en même temps, on comprend)

Justin Bieber n'a jamais assumé sa gastro : il a vomi en plein concert accusant le lait qu'il avait bu juste avant de rentrer sur scène... Mais bien sûr. Peut-être qu'il aurait dû être clair sur les raisons de l'incident. Mais Fergie, la chanteuse de The Black Eyed Peas, a gardé pendant des années un petit secret. Retour en 2005 : arrivés une heure en retard à un show à cause d'un problème sur la route, les Black Eyed Peas sont vite montés sur scène sans prendre le temps de se changer ou d'aller aux toilettes. Au bout de quelques minutes de spectacle, Fergie a ainsi eu un accident de vessie sur "Let's Get It Started". A l'époque, le staff a précisé que la large tache sur son pantalon était de transpiration (ce qui n'est pas plus ragoûtant). Elle n'a avoué le vrai problème que l'année dernière, qualifiant ce moment comme étant le "plus embarrassant de sa vie". On comprend, et non, on ne postera pas les photos.

Le fail de play-back, éloge de la lâcheté

Ah le play-back. Demandez à un chanteur, expérimenté ou non, de mimer ses paroles sur une bande-son, et vous aurez beaucoup de chance pour vous retrouver dans une compilation de fails sur Youtube. L'Américaine Ashlee Simpson a tout gagné dans cette catégorie sur le plateau de Saturday Night Live, une émission largement regardée Outre-Atlantique. C'est bien simple, la chanteuse n'a jamais commencé son morceau, improvisant une petite danse ridicule. Plus tard, elle accusera ses musiciens d'avoir joué "la mauvaise intro". Sympa pour les copains.

Nirvana, les meilleurs

Mais certains ratent leur play-back de la plus belle des manières. Invité en 1991 sur l'émission Top Of The Pops, Nirvana doit interpréter son grand tube "Smells Like Teen Spirit" (ce qui commençait déjà mal : Kurt Cobain et consorts ne supportaient plus de jouer cette chanson encore et encore au détriment du reste de leur répertoire). Sur le plateau de Top Of The Pops -- l'équivalent US de notre Hit Machine --, tout le monde joue en play-back, c'est la règle. Seul Kurt Cobain a eu le droit de chanter en live. Et ça n'a pas du tout plu au groupe : très rapidement, Krist Novoselic fait n'importe quoi avec sa basse, Dave Grohl danse avec ses baguettes, Kurt Cobain abandonne sa guitare et, surtout chante bien plus grave que d'habitude. Parti dans une espèce d'imitation ironique de Morrissey, il ira même jusqu'à changer les deux premières phrases de la chanson. L'auto-sabotage, peut-être la meilleure façon de ruiner son concert... Avec le contentement de tout le public !