JE RECHERCHE
Et si on faisait nos propres Razzie Awards ?

Et si on faisait nos propres Razzie Awards ?

Les Razzie Awards vont récompenser les pires films de l'année 2014 le samedi 21 février. On a imaginé notre propre palmarès. 

Dimanche après-midi, il pleut, un petit tour sur Netflix ou autre site de VOD et là, paf... Un navet sauvage apparaît. C'est pour célébrer ces moments de loose que les Razzie Awards ont été créés (Golden Rasperry Awards de leur nom complet, le gagnant recevant une grosse framboise dorée d'une valeur de... 5 dollars environ). Parodie côté bouse des Oscars, les Razzies récompensent chaque année depuis 1981, la veille de la cérémonie des Oscars, les pires films, interprétations ou réalisateurs de l'année. Le crû 2014 a par exemple sélectionné La Légende d'Hercule en "pire film", Cameron Diaz dans Triple Alliance et Sex Tape en tant que pire actrice de l'année tandis que Ninja Turtles et Transformers : L'Âge de l'extinction se battent pour le prix du pire scénario. Mais les films sélectionnés sont majoritairement américains et la subjectivité n'est pas réservée aux seules cérémonies parodiques. Alors, on s'est demandé, puisque l'équivalent français des Razzies (les Gérards du cinéma) n'existent plus, quel serait notre palmarès des dix plus grosses plantades de 2014?

I- Pire film : Lucy de Luc Besson, avec Scarlett Johansson et Morgan Freeman

Non seulement ce Besson repose sur une idée reçue complètement fausse (nous utilisons plus de 10% de notre cerveau, encore heureux), mais ce personnage de Lucy totalement sous-écrit, sans passé ni situation, est irréaliste au possible. Scarlett Johansson se démène comme elle peut avec ce rôle (elle doit avoir dans le film deux expressions, et c'est tout : la peur et l'air de machine surpuissante, sans transition) et Morgan Freeman fait peine à voir. Complètement dispensable. Monsieur Besson, oubliez les gangs d'asiatiques toujours très énervés et rendez nous Léon, NikitaLe Grand Bleu, Le Cinquième Elément ou Subway.

II- Pire acteur : Christian Clavier dans Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?  de Philippe de Chauveron

On passera sur la polémique liée à Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? (comédie dénonçant le racisme ou bien-pensance finalement xénophobe ? Mystère). Là n'est pas le plus grand problème : pendant une heure et demi, Christian Clavier trépigne, sue, grogne, saute, s'agace, hurle... Et c'est franchement très fatigant. Seule Chantal Lauby et Pascal N'Zonzi (le beau-père africain) arrivent à sauver les quelques meubles bourgeois de cette comédie cliché.

III- Pire actrice : Karine Viard dans La Famille Bélier d'Eric Lartigau

On aimerait ne pas la voir dans ce classement. Après nous avoir convaincus au fil des nombreux films de sa carrière, de Haut les coeurs de Sólveig Anspach à ceux des frères Larrieu (L'amour est un crime parfait, Les derniers jours du monde), Karine Viard a décidé de participer à la comédie de l'année. Elle y incarne la mère sourde et muette d'une jeune fille à la voix d'or. Un rôle un peu trop conformiste qui ne lui sied pas.

IV- Pire préquelle, remake, plagiat ou suite : Expendables 3 de Patrick Hughes II et une tonne d'acteurs

Une fois, ça va. Deux fois passe encore. Mais au bout de trois, ça devient redondant. Pourtant, réunir Sylvester Stallone, Jason Statham, Jet Li, Bruce Willis, Mickey Rourke, Arnold Schwarzenegger, Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme, Harrison Ford, Mel Gibson et Antonio Banderas au long de trois longs-métrages scénarisés par Stallone himself, cela tenait de l'exploit... Mais les meilleures blagues sont les plus courtes !

V- Pire film d'horreur qui finalement fait bien rigoler : Catacombes de John Erick Dowdle avec Perdita Weeks et Ben Feldman

Scarlet Marlow, jeune archéologue effrontée, s'est mise en tête de récupérer la pierre philosophale de Nicolas Flamel située à 113 mètres sous terre. Elle entraîne par conséquent sa bande avec elle dans les catacombes. Si la première grosse partie du film se tient à peu près, nous provoquant parfois même quelques frissons, la suite se révèle un ramassis de situations grotesques desquelles la jeune fille sortira vivante, pendant que tout le monde meurt autour d'elle dans des circonstances loufoques.

VI- Pire film d'action avec Liam Neeson (un genre en soi !) : Non-Stop de Jaume Collet-Serra avec Liam Neeson et Julianne Moore

Taken, Taken 2, Taken 3, Balade entre les tombes, La Colère des Titans, Le Territoire des loups... On ne compte plus les thrillers et film d'action comptant Liam Neeson au générique. Haletants pour certains, angoissants ou épiques pour d'autres, les films avec Liam Neeson ne sont pas tous à jeter. Mais Non-Stop, thriller parlant de tueur dans un avion (très original), a l'air d'une grosse tache sanglante dans sa filmographie.

VII- Pire polar français qui se la pète : La French de Cédric Jimenez avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche

En réunissant un casting de luxe, Jean Dujardin et Gilles Lellouche, dans les rôles de (sur)viriles gangsters, en passant par Benoît Magimel ou Céline Sallette, Cédric Jimenez pensait peut-être que les grosses ficelles qui tirent son scénario passeraient inaperçues. Les clichés doivent être trop importants, ils transpirent tout au long de cette pâle copie de polar américain.

VIII- Pire film à bonne bande-originale : 50 nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson avec Jamie Dornan et Dakota Johnson

Ok, 50 nuances de Grey est sorti en 2015. Et on ne l'a pas vu, contrairement au reste de cette sélection (oui, on regarde beaucoup de films pas terribles). Mais quand, en sortant du cinéma, plusieurs personnes croisées riaient aux éclats sur le ridicule de ce film "érotico-romantique", le doute s'installe. Et puis, il y a les critiques presse : Libération conclue sa chronique par un "dans le fond, en deux heures, il n’y a de supplice que pour une seule personne : le spectateur", tandis que GQ est sans appel en regrettant une "mise en scène inexistante, dialogues et situations ridicules... Ne reste que les acteurs pour sauver l'ensemble du naufrage annoncé. Raté. Dakota Johnson et Jamie Dornan (...) sont aussi transparents que leurs personnages"... Des avis suivis par Ouest FranceLes Inrockuptibles, Première, Le Journal du Dimanche ou encore Télérama. Mais sachant que l'on n'a pas vu la bluette SM, trouvons quelque chose pour la sauver : sa bande-originale. A film pourri bonne musique, entre un très bon "Earned It" de The Weeknd, "Haunted" de Beyoncé et une reprise sensuelle de "Crazy In Love". On s'arrêtera à ça.

IX- Pire pub à grand spectacle : Grace de Monaco d'Olivier Dahan avec Nicole Kidman et Tim Roth

Le film partait pourtant avec quelques atouts : un réalisateur déjà rompu à l'exercice du biopic (La Môme) et des acteurs ayant déjà fait leurs preuves -- Tim Roth et Nicole Kidman. Mais au final, la Grace de Dahan se révèle aussi lisse que sa môme était larmoyante. Un long-métrage qu'on n'associe à rien d'autre que les deux adjectifs suivants : interminable et navrant.

X- Pire film qui prouve que l'on ne peut plus faire de péplum en 2014 : La Légende d'Hercule de Renny Harlin avec Kellan Lutz et Scott Adkins

Les jupettes et les exploits dans l'arène, non, vraiment, ça ne passe plus depuis 2000 et le si bon Gladiator de Ridley Scott. Rajoutez à ça un peu de mythologie, une romance impossible et un acteur plein de muscles et vous obtiendrez La Légende d'Hercule, qui a tout de même réussi l'exploit d'être noté 2,3/10 sur le site The Rotten Tomatoes avec cette critique globale : "Visuellement pauvre, mal joué et ennuyant, La Légende d'Hercule n'est ni assez drôle pour être considéré comme un film d'action ni assez captivant pour fonctionner au niveau dramatique". Rien à ajouter.

Virginie Le Borgne et Clémence Meunier