Music par Clémence Meunier 17.02.2015

Mais au fait, c’est quoi le son 3D?

Cela fait quelques mois (années ?) que l’on voit un peu partout des appels à utiliser un casque pour profiter d’une expérience inédite : le son binaural, ou son 3D. The Verge explique tout dans une vidéo. 

Un concert de Beck, un clip à 360 degrés (testé et approuvé malgré quelques nausées), un morceau de Rone… Le son 3D est un peu partout, et est loin d’être désagréable : réinventant le principe de la stéréo, le son dit « binaural » donne l’impression d’être réellement au concert ou à côté de l’artiste. C’est super, mais personne ne sait vraiment comment cela marche, et disons que se fader un pdf de 30 pages composé presque exclusivement de schémas et de graphiques d’ondes sonores ne fait rêver personne. C’est pour cette bien bonne raison que la vidéo de The Verge intitulée « Ecoutez New-York en audio 3D » (ci-dessus) est essentielle. Ici, pas de titre inédit à écouter, mais quelques klaxons, des chats qui mangent et un medley de vidéos Youtube utilisant ce procédé, à ne pas confondre avec des vidéos « ASMR » également évoquées, qui, sans être binaurales, cherchent à provoquer des sensations de relaxation ou d’excitation. Le but de The Verge n’est pas la performance, mais l’explication (pour les anglophobes, des sous-titres anglais sont proposés).

Ainsi, on apprend que pour réaliser un vrai son binaural (et le Dolby 5.1 ou l’ATMOS ne rentrent pas dans cette catégorie), il faut deux micros en forme d’oreilles pour bien retranscrire le chemin complexe que prend un son entre l’enceinte et le cerveau. Nos quelques neurones sont ensuite capables de savoir d’où vient le bruit. Le résultat est assez troublant de réalisme.

Les curieux peuvent creuser le sujet avec ce bonus de 26 minutes proposant une balade sonore dans New-York :