JE RECHERCHE
Fauve : merci mais non merci

Fauve : merci mais non merci

Aujourd'hui sort Vieux Frères, Partie 2, nouvel essai de Fauve pour nous faire tous niquer le blizzard. Et ce n'est pas très efficace.  

Parfois, c'est rare mais ça arrive, on se souvient précisément du moment où on écoute un morceau pour la première fois. "Nuits Fauves", suivi rapidement par "Saint-Anne", sont de ces titres qui marquent -- c'était tôt le matin, dans un bureau du 9ème. Le soir même, impossible de ne pas partager la trouvaille, décortiquer le flow de Quentin Postel, à l'époque anonyme, et ces instru' lo-fi mais prometteuses. Un nom : Fauve. Il portait l'espoir, celui de trouver une voix à cette génération pourrie, désespérée et rageuse. Sauf que voilà, même cette dernière phrase pue le cliché, et "faire du Fauve" est devenu synonyme de construire de grandes suites de mots lyrico-badantes-provoc', ponctuées de "putain" et de "nique sa mère le blizzard". Au début, c'est transgressif. Mais au bout d'un EP (Blizzard, 6 titres tout de même) et d'un album (Vieux Frères - Partie 1), les états d'âme du collectif commencent à lasser. On était pourtant enthousiaste au départ, entre leurs vidéos maison, l'indépendance vis-à-vis des labels, le concept relativement novateur. Aujourd'hui, avec leur Partie 2, ces vieux frères qui nous avaient conquis font rire, au mieux, ou, au pire, deviennent franchement agaçants, malgré leur apparente sincérité et les instrumentaux réussis.

Dans "JUILLET (1998)" (tous les titres de Vieux Frères - Partie 2 sont écrits en lettres capitales), le titre qui ouvre l'album, Quentin Postel avoue avoir "27 ans, bientôt 28". On ne dirait pas, tant tout le disque rappelle les affres adolescentes, les questionnements sur fond de traitement contre l'acné. Il poursuit : "mais ce soir j'ai l'impression d'être en 98"... On comprend mieux. Fauve ne tient pas l'angle de la régression, qui aurait presque pu être marrant. Au fur et à mesure des insultes à cette chienne de vie ("AZULEJOS"), des lueurs d'espoir tangentes ("SOUS LES ARCADES") et des odes à l'instabilité ("T.R.W."), on rencontre un adulescent, un presque trentenaire coincé dans ses questions existentielles... Il n'y a rien de moins attachant. Soyez sympa, changez de disque.

Vieux Frères, Partie 2

Fauve

  • Label: Fauve Corp
  • Sortie: 16/02/2015
  • Note: