JE RECHERCHE
Katy Perry, Madonna... Quand les artistes sont rhabillés par les couturiers

Katy Perry, Madonna... Quand les artistes sont rhabillés par les couturiers

De l'idole des sixties Françoise Hardy avec Paco Rabanne à l'icône de la pop Katy Perry avec Jeremy Scott, musique et mode ont toujours fait bon ménage. Green Room Session revient sur ces collab marquantes.

Le Super-Bowl, grand-messe sportive et bling bling américaine, a couronné Katy Perry reine du show, avec des tenues extravagantes signées par le styliste américain Jeremy Scott. La chanteuse pop s’inscrit dans la lignée de ces artistes qui ont su tisser des liens étroits avec le milieu de la mode. Une longue histoire mêlant notes de musique et coups d’aiguille.

Katy Perry et Jeremy Scott, les rois du kitsch

Robes à motifs de flammes sur char en forme de lion ou à paillettes parsemées d’étoiles, survêt’ brillant de mille feux, les tenues (d'un goût critiquable avouons-le) de Katty Perry au Super-Bowl le week-end dernier auront pesé lourd dans la prestation très remarquée de la chanteuse. Si l'on a parlé de l'Américaine, ce n'était pas seulement pour les tubes qu'elles a enchaînés sur scène, mais aussi pour son look flamboyant. Et ce grâce à un homme : Jeremy Scott, directeur artistique excentrique de la maison Moschino depuis 2013.

http://youtu.be/KAtKlixxnTg

"Salut, je suis chanteuse et vous êtes mon styliste préféré. Un jour, j’espère porter vos vêtements sur scène. Je m’appelle Katy Perry". C’est par cette phrase que la chanteuse, en 2008, a abordé Jeremy Scott lors d’un événement mondain. Et la brune aux yeux bleus a atteint son but. Entre les deux ricains c’est désormais l’amour fou, professionnel s’entend. L'homme est pour beaucoup dans son succès, parvenant à créer tout une identité visuelle autour de la chanteuse.

Capture d’écran 2015-02-06 à 15.35.47

Madonna, Gaultier et le corset pointu

Elle n’est bien sûr pas la première à initier une collaboration étroite avec un couturier. Si les styles varient selon les duos, l'objectif reste toujours le même : pour l'artiste, il s'agit de consolider son image médiatique en mettant en avant son univers et ses influences, tandis que pour le couturier l'occasion de faire parler de son travail est toute trouvée. Habiller un musicien, on n'a pas trouvé mieux pour se faire de la pub sans avoir à se lancer dans une campagne dispendieuse. La collaboration la plus emblématique de ces dernières décennies est certainement celle, électrique et hors normes, entre Madonna et le trublion de la mode Jean-Paul Gaultier.

madonna

Tout commence en 1990. La blonde, qui choque tout autant qu'elle affole l'Amérique, fait appel au Français - qui a présenté sa première robe à corset six ans plus tôt - pour lui imaginer des tenues de scènes. Madonna prépare son « Blond Ambition Tour » et compte bien faire sensation. Elle y parviendra à merveille, en arborant fièrement un corset à bonnets pointus et conquérants, entrant dans l'Histoire et Gaultier du même coup. Pour enfoncer le clou, la star internationale défilera pour le couturier français en 1994.

En 2012, pour sa tournée MDNA, elle travaillera de nouveau avec Gaultier. Preuve que l'histoire dure et fait encore des étincelles. Et le couturier, toujours à l'affut de personnalités atypiques, a également habillé pour une collaboration plus éphémère Stromae, pour la couv du magazine Têtu il y a un an. Du coté des artistes qui ont marqué l'histoire de la musique et travaillé avec des couturiers, on trouve aussi le génaiel et très androgyne David Bowie (auquel la Philharmonie consacrera en mars une exposition).

Stromae-habill-par-Jean-Paul-Gaultier-pour-le-magazine-T-tu-du-mois-de-mars-2014

 

David Bowie, Hedi Slimane et le rock

Hedi Slimane, chouchou des podiums et journalistes mode, connu pour avoir rendu luxe les codes du post punk a attrapé une prise de choix avec David Bowie. Revenu chez Saint-Laurent à la direction artistique après Dior, il y reprend ses codes phares : silhouette filiforme, jean ultra skinny, cravate fine et rock anglais. Pas étonnant que cet univers parle à Bowie, d'autant que Slimane se dit fan du chanteur depuis ses six ans.

david-bowie-3

Le premier dessine les costumes du second pour ses concerts et c'est des mains de Bowie que Slimane recevra en 2002 le prix international du Council of Fashion Designers of America (CFDA). Et le styliste a aussi habillé The Libertines, Franz Ferdinand, The Kills ou encore imaginé les tenues de scène des Mick Jagger, Jeff Beck et Jack White.

Françoise Hardy et la robe métallique de Paco

Les collab couturiers/artistes remontent à loin et sont parfois moins pérennes. L'une des dernières qui a marqué mode et musique est celle initiée par Metronomy et le roi Karl Lagerfield. On se souvient aussi de Maison Margiela et Kanye West pour sa tournée suivant la sortie de Yeezus en 2013. Dans la catégorie des associations éphémères, il y en a une qui est restée dans les mémoires : Paco Rabanne et Françoise Hardy.

rabannefrancois-hardy-en-combi-metallique-par-Paco-Rabbane-1968.jpg-tt-width-590-height-885-bgcolor-ffffff

1968. L'idole des jeunes et stars des années yéyé Françoise Hardy a empli radio et tourne-disques de sa voix chantant "Comment te dire adieu". Elle prépare un concert à Londres, consécration pour la Française à une époque où les British sont la référence absolue en musique. Deux ans plus tôt, elle a posé en couverture du Elle avec une robe signée Paco Rabanne. Elle pense alors à lui pour lui dessiner une tenue de scène. Le couturier visionnaire (et voyant amateur) lui confectionne une combinaison métallique qui restera, avec la robe métallique, dans les annales et propulsera Françoise Hardy icône de toute une époque. Rien que ça.