JE RECHERCHE
Mr Selfie : le court métrage qui moque notre dépendance au smartphone

Mr Selfie : le court métrage qui moque notre dépendance au smartphone

Mr Selfie, un court métrage moquant notre addiction aux smartphones, nous donne à voir un jeune obnubilé par son écran et la réalité virtuelle qu'il reflète. Au point d'en oublier la vraie, voire de la trouver ennuyeuse.

Qui n'a pas déjà pu observer un couple dîner au restaurant les yeux rivés sur leurs téléphones respectifs, ne se décrochant pas un mot de la soirée ? Une réalité certes triste mais de plus en plus commune. Si vous n'en êtes pas (encore) à ce niveau là, vous vous êtes peut-être déjà endormi avec votre portable dans la main, ou bien réveillé avec. Ou les deux. " target="_blank">Mr Selfie, un court métrage de l'agence de graphisme et de design londonienne We Are Seventeen, semble à première vue amusant et léger. Mais reflète une réalité grinçante. Durant cette  journée lambda dans la vie de Mr Selfie, le personnage principal commence, les yeux rivés sur son écran de smartphone, par, on imagine, regarder ses e-mails et les dernières nouvelles dans le monde avant de grimper dans un train. Sans même décoller les yeux de son écran, ce qui lui permet cela dit d'éviter la vision disgracieuse de son voisin de train lorgnant la blonde en face de lui, il poursuit ses déambulations dans la ville.

Notre héros, qui ressemble finalement à bon nombre de personnes dans notre entourage, se retrouve par manque d'attention sur une route où les voitures l'évitent de justesse, puis échappe à la chute d'une brique qui tombe à quelques centimètres de sa tête. Ces incidents ne l'alarment pas le moins du monde tout simplement parce qu'il n'en est jamais conscient. La vie se déroule pendant que Mr Selfie continue son trajet, que rien ne semble pouvoir perturber, les yeux collés à son smartphone. Quand soudain, l'inattendu se produit. Un obstacle s'érige devant lui, une pierre se trouve sur son chemin. Il lève les yeux et considère les montagnes autour de lui. Emerveillé l'espace de quelques secondes, ce n'est que pour mieux utiliser ce cadre pour un selfie, rapidement posté sur les réseaux sociaux. L'humeur de Mr Selfie fluctue désormais avec le nombre de "likes" obtenus. Au terme de cette journée, Mr Selfie n'hésite pas à légender sa photo d'un "boring day", jour ennuyeux.

Une triste fable qui dépeint ce qui peut parfois être notre réalité : seuls, ensemble.