JE RECHERCHE
Paris en 2050 : les propositions surnaturelles de Vincent Callebaut

Paris en 2050 : les propositions surnaturelles de Vincent Callebaut

L'architecte Vincent Callebaut a fait huit propositions à l'agence de l'écologie urbaine de Paris pour imaginer la capitale en 2050. En résultent des projets incroyables dans lesquels des tours vertigineuses débordent de potagers suspendus.

Non, vous ne divaguez pas. Ces tours vertes tourbillonnantes qui se noient dans les nuages ne se trouvent pas à Tokyo, Hong Kong ou encore Dubaï mais bel et bien à Paris. Dans le Paris rêvé et imaginé par l'architecte Vincent Callebaut plus précisément. L'agence de l'écologie urbaine de Paris a demandé au cabinet de l'architecte belge de réfléchir à des propositions qui puissent répondre aux enjeux de la ville de demain : allier les attentes des habitants avec le dérèglement climatique qui augmentera la température de deux degrés au moins. En prenant en compte que le Plan énergie climat de Paris prévoit une diminution de 75% des gazs à effets de serre d'ici à 2050.

Le cabinet VCA - Vincent Callebaut Architectes - a donc imaginé huit prototypes vertigineux qui dessinent les contours de ce "Paris Smart City 2050"  . Des "antismogs towers" pour la Petite Ceinture - littéralement des tours anti-pollution- viendraient ainsi reverdir cette ancienne ligne de chemin de fer à double voie longue de 32 kilomètres, à l'intérieur des boulevards des Maréchaux.

Des "Honeycombs towers" viendraient accroître le nombre de HBM - Habitation à Bon Marché -, actuels HLM - Habitation à Loyer Modéré - disponibles Porte des Lilas, dans le XXème arrondissement. Ces mini maisons en formes d'alcôves surmonteraient les immeubles déjà en place et renfermeraient des potagers et vergers suspendus, proposant ainsi aux citadins des aspects ruraux qui se raréfient à Paris.

Plus au nord-est de la capitale, porte d'Aubervilliers, seraient érigées des "Farmscrapers towers". Des tours à l'architecture tourbillonnante qui ont pour vocation de rapatrier la campagne à Paris et de réintégrer la production agricole à l'échelle locale . Un modèle de ferme verticale que ce jeune architecte visionnaire affectionne particulièrement puisqu'il avait proposé le même type de projet, nommé "Dragonfly", pour le quartier de Manhattan, à New York.

Toutes les autres propositions organiques, à la limite de la science-fiction, de l'architecte sont à retrouver sur son site.