JE RECHERCHE
Rone, Sufjan Stevens... Les disques les plus attendus de 2015

Rone, Sufjan Stevens... Les disques les plus attendus de 2015

Comme chaque début d'année, on guette avec impatience les sorties musicales qui se profilent. Et certaines plus que d'autres. Sélection subjective des disques les plus attendus de 2015.

Rone, le rêveur

rone

Son précédent album sorti en 2012 portait bien son nom. Tohu Bohu avait provoqué un sacré raffut dans le monde électro, aussi bien chez les journalistes que les simples amateurs. Avec son électro sensible et imagée, le Français confirmait sa place de producteur atypique tout en achevant de conquérir le cœur de chacun. L'émoi était né dès son morceau «Bora», sorti en 2007, et soutenu par le toujours très visionnaire Agoria. Après avoir posé quelques temps ses valises à Berlin, Erwan Castex, de son vrai nom, est revenu en France avec femme et enfant et c'est dans sa maison de Dreux qu'il a composé ce dernier opus Creatures, qui sortira là encore chez InFiné. Les deux premiers singles "Ouija" et "Elle" (réservé à la version internationale de l'album) ont savamment fait naître l'envie de connaître le reste de l'album. D'autant que des featurings étonnants ont été annoncés, notamment avec Bachar Mar-KhaliféFrançois de The Atlas Mountains et Etienne Daho.

Creatures, sortie le 9 février chez InFiné.

Sufjan Stevens, l'enchanteur

sufjan-stevens-1351309324

Sa voix enchanteresse laisse peu de chances à quiconque, même au plus réticent, de ne pas tomber sous son charme. Sufjan le magnifique est de retour cette année, cinq ans après son brillant album The Age of Adz. Intitulé Carrie & Lowell, les prénoms de sa mère et de son beau-père qui apparaissent sur la pochette de l'album, ce nouvel opus marque un retour au folk tant prisé par cet originaire de Détroit, après des aventures en terres hip-hop et électro. Des titres aux noms évocateurs qui chantent l'amour, "All of Me Wants All Of You"," The Only Thing", et la mort "Death With Dignity", "Drawn To The Blood", aux pauses mélancoliques à la limite du sacré. De la difficulté aussi de parler de la douleur. Onze titres en forme de trompe-la-mort et reliques d'un amour miraculeux. A noter qu'un teaser lumineux de l'album est sorti il y a quelques jours et que l'artiste, prolifique, prépare actuellement un documentaire sur le rodéo, Round-Up, qui sera diffusé au Brooklyn Academy Of Music.

 

Carrie & Lowell, sortie le 30 mars chez Asthmatic Kitty Records.

https://www.youtube.com/watch?x-yt-ts=1421828030&x-yt-cl=84411374&v=F35l_SROX7I

Django Django, les trublions de la pop

django-django_2385694b

Le quatuor écossais de Django Django, encensé par les critiques lors de la sortie de son premier album en 2012, est de retour. Si les trublions de la pop prennent un malin plaisir à distiller avec parcimonie les informations concernant leur prochain opus, on ne connaît ni son nom ni sa date précise de sortie, un premier titre, "First Light", est tout de même sorti le 12 janvier, nous permettant de nous faire une petite idée sur la bête à venir. De l'électro-pop, des percu, des voix savamment orchestrées, un titre prometteur. On cherche déjà le sens caché derrière cette cover qui représente une orange à la peau noire coupée en deux. A moins qu'il n'y en ait pas.

Sortie prévue au printemps.

Chilly Gonzales, le virtuose du piano

gonzales-piano_7

La dernière fois qu'on avait entendu parler de lui, Chilly Gonzales formait un étrange et brillant duo avec le producteur allemand Boys Noize. Nommée Octave Minds, cette association avait fait naître un bel objet mélancolique et flottant. Trois ans après la sortie de Solo Piano II, le prodige du piano nous fait l'honneur de revenir seul avec un album qui devrait sortir bientôt. Chambers a pour ambition de remettre au goût du jour la musique de chambre en la mêlant à de la pop plus moderne. L'album sera en écoute les 24 et 25 janvier au Musée de la vie romantique. L'artiste sera en concert à la fraîchement inaugurée Philharmonie de Paris les 24, 25 et 26 mars.

Chambers, date de sortie inconnue.

https://www.youtube.com/watch?x-yt-ts=1421828030&x-yt-cl=84411374&v=weCqLpSfo1g

Kendrick Lamar, le prodige du rap

kendricklamar (1)

A la mi-décembre, Kendrick Lamar nous revenait avec un morceau interprété en exclusivité mondiale au Colbert Show, ancienne émission à succès de la télévision américaine. Simplement accompagné d'une basse, d'un synthé et d'une choriste, le rappeur de la côte Ouest déversait un flow incantatoire pour une track très dépouillée. Et sans titre. Cette diffusion suivait un premier single, « i », extrait de l'album à venir – le troisième – à l'ambiance légère, empli de guitares funk (on reconnaît d’ailleurs l'un des rois du genre dans le clip, George Clinton) et de percu joyeuses. Le morceau annonçait un tournant dans le style du jeune prodige de 27 ans, confirmé par le second single. Selon le Guardian, Lamar aurait collaboré pour son nouvel opus – au départ annoncé pour fin 2014 – avec le bassiste Thundercat et Dr Dre. L'album devrait sortir dans les six prochains mois.

Date de sortie inconnue.

 

 Ozal Emier et Virginie Le Borgne