JE RECHERCHE
Le Top 5 des expos à ne pas manquer cette année

Le Top 5 des expos à ne pas manquer cette année

David Bowie, Andy Warhol, Jean-Paul Gaultier… Tous feront l'objet cette année de grandes rétrospectives parisiennes à ne surtout pas louper.

Dans l'ombre d’Andy Warhol

A partir du 2 octobre, le Musée d’Art Moderne de Paris présentera Shadows, la plus vaste série jamais réalisée par Andy Warhol et certainement la plus abstraite. Les 102 toiles qui constituent cette oeuvre - achevée en 1978 - offrent une méditation sur ce qui l’a toujours habité : son angoisse de la mort. Les tableaux ont été conçus à partir de deux photos prises dans l’atelier de l’artiste, puis sérigraphiées en dix-sept couleurs. Cent trente mètres de longueur sont nécessaires pour exposer cette série ombreuse qui sera mise en relation avec d'autres œuvres de Warhol créées entre les années 1960 et 1980, comme les Fleurs, le portrait de Mao ou les Chaises électriques

La planète mode de Jean-Paul Gaultier

jean-paul-gaultierjpg-1Une marinière et une coupe en brosse platinée, une seule image vient à l’esprit : celle de Jean-Paul Gaultier. Celui qu'on a surnommé l'enfant terrible de la mode sera à l'honneur du 1er avril au 3 août dans les Galeries Nationales du Grand Palais. L’exposition La Planète mode de Jean-Paul Gaultier, de la rue aux étoiles -- que le couturier considère comme une création à part entière et non comme une simple rétrospective – rassemble 175 ensembles accessoirisés essentiellement de haute couture, mais aussi de prêt-à-porter créés entre 1976 et 2014 et accompagnés de croquis, photographies, archives vidéo et costumes de scène. Cette exposition offre à redécouvrir le travail du couturier, contant l’histoire de la mode en filigrane.

Les alter ego de David Bowie

Après son immense succès londonien au Victoria & Albert Museum, l’exposition David Bowie is sera à Paris du 3 mars au 31 mai pour l’ouverture de la Philharmonie de Paris, dans une version légèrement remaniée. Major Tom, Ziggy Stardust, Aladdin Sane ou encore Halloween Jack, Bowie a endossé mille et un costumes et personnages au cours de sa longue carrière. Provenant essentiellement des ses archives personnelles, méticuleusement et miraculeusement préservées pendant plus de cinquante ans, plus de 300 objets seront dévoilés aux visiteurs comme autant de témoins du parcours hors normes de cet artiste inclassable.

Germaine Krull s'empare du Jeu de Paume

Selbsporträt mit Zigarette [Autoportrait avec cigarette], 1925 Germaine Krull Centre Pompidou, MNAM-CCi. © Estate Germaine Krull, Museum Folkwang, Essen

Si l’œuvre de Germaine Krull est restée peu étudiée au regard de celle de ses contemporains comme Man Ray ou André Kertész, elle est pourtant l’une des figures les plus connues de l’histoire pour sa participation aux avant-gardes de l’entre-deux-guerres et aussi l’une des femmes-photographes les plus célèbres de sa génération. Le Jeu de Paume lui consacre une rétrospective du 2 juin au 27 septembre, l’occasion de découvrir cette artiste allemande à travers plus de 150 tirages d’époque singuliers et d’ouvrages photographiques que Krull affectionnait particulièrement. Une exposition qui permet d’apprécier la continuité et les constantes du travail de la photographe, tout en mettant en valeur ses innovations esthétiques.

La cinémathèque infiltre l'univers de Scorsese 

Martin-Scorsese-4

Quoi de plus normal pour la Cinémathèque Française que de rendre hommage dix ans après sa création à l’un de ses plus prestigieux inaugurateurs : le cinéaste américain Martin Scorsese. Le 7 octobre 2015, l’établissement parisien accueillera donc une exposition unique et entièrement dédiée à l'immense réalisateur de Taxi DriverRaging BullLes Affranchis ou le récent Loup de Wall Street. Les œuvres et objets exposés sont issus des archives personnelles de Scorsese et de certains de ses plus proches amis dont Paul Schrader et Robert de Niro, son alter ego à l’écran. De ses courts-métrages à ses grandes fresques cinématographiques en passant par ses documentaires, ses clips et ses films musicaux, l'exposition balaiera ainsi près de cinquante ans de carrière et d'histoire cinématographique à travers l’œuvre de l'un de ses guides les plus prolifiques.