JE RECHERCHE
Joe Cocker est mort : retour sur une de ses plus belles reprises

Joe Cocker est mort : retour sur une de ses plus belles reprises

Joe Cocker est décédé hier, à 70 ans, des suites d'un cancer du poumon. Depuis, on s'écoute "With A Little Help From My Friends" en boucle. On vous explique pourquoi. 

Une tignasse frisée, de longues pattes descendant sur une mâchoire large et un tee-shirt hippie orange et bleu : c'est fagoté comme ça que Joe Cocker, décédé hier, a lancé sa carrière en 1969 à Woodstock en partageant l'affiche avec Jimi Hendrix ou Janis Joplin. L'Anglais à la voix rauque était, à 25 ans, encore inconnu aux Etats-Unis bien qu'ayant sorti son premier single, "I'll Cry Instead" (déjà une reprise des Beatles), quatre ans plus tôt. Pourtant, c'était mal parti. Au festival, il est le premier à jouer le dimanche. Mais la foule s'est déplacée en masse, et c'est devant un par-terre de nouveaux fans qu'il reprend, en bouquet final, "With A Little Help From My Friends" des Beatles. Après son passage, un orage éclata et le site se retrouvera transformé en champ de boue (mais ça, c'est une autre histoire). 

La voix est puissante, éraillée, le ton solennel et l'interprétation habitée. Déjà, on aperçoit ce qui fera le succès de Joe Cocker. Dans les années qui suivirent, il enchaîna les succès avec 22 albums studio pendant 50 ans de carrière, s’adonnant majoritairement à des reprises : "Don't Let Me Be Misunderstood" de Nina Simone, "You Are So Beautiful" de Billy Preston ou encore "Unchain My Heart", un classique américain popularisé par Ray Charles. Mais l'apothéose peace & love de 1969 restera gravée dans les mémoires, notamment grâce à Woodstock, film-documentaire sur le festival. Depuis, d'autres se sont essayés à l'exercice, comme The Flaming Lips avec leur album de reprise de Sgt. Pepper's Lonely Heats Club Band, rebaptisé pour l'occasion With A Little Help From My FwendsMais n'est pas Joe Cocker qui veut.