JE RECHERCHE
La sélection de cadeaux de Noël selon Green Room Session

La sélection de cadeaux de Noël selon Green Room Session

Du gadget au matériel hi-tech, Green Room Session a fait le tour des rayons pour trouver les meilleurs cadeaux. 

Pour les modeux

Ecouter de la musique c’est bien, mais ne pas avoir l’air d’un plouc c’est encore mieux. Avec Millionhands, on est habillé par des labels et c’est plutôt pas mal. La marque de fringues londonienne travaille en collaboration avec des figures de l’industrie musicale pour vous proposer T-Shirts (37 euros), sweats (75 euros) et tote bags assez cool. Leur première collab’ donnait le ton avec Made&Play et le mythique DJ d’acid house Adonis, excusez du peu. Depuis, la marque travaille avec R&S records, Tuskagee, International Feel, Let's Play House ou encore Visionquest et Soul Clap. De quoi se sentir l’âme d’un DJ en enfilant ces vêtements.

Mais se couvrir le corps ne suffit pas. Pensez à la tête aussi. Avec le bonnet bluetooth, fini le fil des oreillettes ou du casque qui s’entortille, et qui, en tirant dessus, sort tout le contenu de votre sac, du vieux mouchoir pas ragoûtant aux gâteaux écrasés (38.90 euros). Là, vous aurez chaud aux oreilles et les écouteurs tiendront en place puisqu’ils sont intégrés dans le bonnet et une prise jack permet de brancher votre lecteur MP3. Certes, le bonnet est en acrylique mais bon on ne peut pas tout avoir non plus.

fashion

 Pour les geeks

A Noël ,il y a toujours ceux qui préfèrent faire des cadeaux un peu débiles, qui ne servent pas à grand chose. Mais cette fois, grâce à Green Room Session, les gadgets sont marrants tout en étant pas si inutiles que ça. Pensez à l’oreiller musical, oui oui ça existe. Branchez votre baladeur mp3 au connecteur jack qui sort de l’oreiller, et votre compagnon nocturne diffusera votre musique (21.90 euros). En plus, il paraît que ça ne s’entend pas pour la personne qui dort avec vous… A propos d’oreilles, ceux qui en ont marre de racheter des écouteurs tous les mois pour cause de fil rompu, tordu etc., il y a désormais le fil "zip" : les deux câbles se rassemblent en une fermeture éclair, ce qui permet à la fois de les protéger et de ne pas les entortiller (17.12 euros).

gadget

Pour les plus m’as-tu-vu, on a aussi en rayon la bande à coller (38.90 euros) sur sa voiture et qui affiche les niveaux de basses des morceaux. Enfin, pour ceux qui regrettent le temps de leur enfance et du génialissime magnétophone Fisher Price dans lequel on pouvait crier à tue tête devant des parents au bord de la crise de nerfs, il y a les enceintes designées comme un magnéto (13.50 euros). On y glisse son iPhone et c’est parti !

Pour les nostalgiques

Pour les nostalgiques, il y a les rééditions d’artistes mythiques et incontournables. The Velvet Underground voit ainsi son troisième album éponyme ressortir dans une édition Deluxe de 6 CD chez Polydor (65 euros). A programme, trois versions différentes de l’album, l’intégrale inédite du quatrième et le live entier d'un concert de 1969. De quoi redécouvrir Lou Reed et ses compères. A noter également les enregistrements récréatifs de Bob Dylan en 1967 avec The Band dans son sous-sol, des morceaux sortis ça et là mais jamais réunis au grand complet. C’est chose faite avec The Basement Tapes Complete en 6 CD chez Sony (100 euros), avec en plus un album photos et des textes critiques.

Mais certains préfèrent le disco ! Ses paillettes et son code vestimentaire douteux. Plongez-vous donc dans l’univers de Cerrone, le producteur mythique sort une réédition de son catalogue et notamment The Best of Cerrone Productions en 2 volume chez Because (16.99 euros). Vous pouvez aussi vous offrir Love In C Minor en vinyle transparent avec CD pour le même prix. Pour danser sous le sapin.

Pour les intellos

Réunir musique et vidéo quoi de mieux ? Alors non, on ne parle pas de clips mais de docu sur la musique et de lives. Pour vous en mettre plein la vue, il y a bien sûr le complètement fou Biophilia Tour de Bjork débuté en 2011 et la captation de son concert à l’Alexandre Palace de Londres en 2013 (16.99 euros). Histoire de faire durer un peu plus longtemps la magie de Noël. Et pour encore plus de poésie, le très beau The Possibilities Are Endless (13.80 euros) avec le leader d’Orange Juice qui revient sur sa carrière.

Et pour ceux qui aiment lire sur la musique, procurez-vous ce beau livre, Intégrale Rock (454 euros), édité chez Dupuis sur l’histoire du genre depuis les années 70 par Serge Clerc. Le dessinateur qui a bossé pour NME et Rock&Folk notamment a réuni dans cet ouvrage où l’on retrouve récits de bande dessinée et dessins réalisés pour la presse, pour des pochettes de disque ou pour des affiches de concert. Au total, 550 dessins pour revenir sur la culture rock. Pour aller plus loin et bifurquer vers la new-wave, un livre, Joy Division, Paroles et Notes de Deborah Curtis et Jon Savage (34.90 euros), revient sur le travail de Joy Division et le processus créatif de Ian Curtis à travers ses carnets personnels.

Pour les puristes du son

Parce que de la bonne musique c'est aussi un bon système de son, pour les puristes, le casque c'est important. En entrée de gamme ou presque (environ 180 euros), le casque Bose ravira les plus exigeants : léger, un son clair et une limitation de décibels pour ne pas griller les tympans. Pour l'élégance, on se penchera du côté du casque Aëdle, créé par deux Français. Aussi bons que beaux, il faudra donc y mettre le prix : 390 euros. Quand l'audio rencontre l'hi-tech, ça donne les écouteurs Parrot, un casque hyper connecté désigné par Philippe Starck : léger, moelleux, avec la technologie bluetooth et tactile et une grande autonomie (350 euros).

puristes

Pour les producteurs en herbe

Si vous avez été sage cette année, c'est le moment de demander le kit du parfait petit producteur. Le launchpad d'Ableton est le petit bijou à mettre au sommet de la liste. Petit et puissant, il est aussi bien pour le studio que pour les lives et peut même servir à dessiner des spaces invader clignotants. Pour seulement 150 euros. Classe, non ?

On reste dans les classiques avec Korg qui développe les mini-synthés analogiques à petits prix (environ 150 euros). Synthé de basses, boîte à rythmes ou lead polyphonique, il ne reste plus qu'à faire votre choix... ou pas.

producteurs

Pour les originaux 

Noël, c'est un peu le moment de se marrer sans se ruiner. Et pour ton pote le musicos original, on a vraiment tout ce qu'il faut. A commencer par ce formidable tee-shirt de métalleu fan de air guitare qui grâce à son mini-ampli intégré fait de la musique (25 euros). Ou cette règle musicale (beaucoup mieux que les cuillères), livrée avec ses partitions et le livre de théorie (11 euros). Si ton ami est manuel en plus d'être étrange, le KORG DIY synth kit est ce qui lui faut (160 euros). Un peu plus cher, certes, mais assembler son propre synthé, ça n'a pas de prix... Quand à votre tata fan de rock, les Britanniques ont pensé à elle avec des nains de jardins à l’effigie de ses rock stars déchues préférées, de Stone Roses à The Ramones en passant par Oasis.

originaux

Pour les fanas de hi-tech

Plastikman amène le sol vibrant de la Fabric dans ton salon, est c'est sans doute l'un des meilleurs cadeaux à faire à un passionné de musique, d'hi-tech, et encore plus des deux. Le Subpac est un petit coussin à mettre dans ton dos lorsque tu écoutes ta techno hardcore riche en boumboum. Le but ? Matérialiser les basses en petites vibrations qui vont droit à ta moelle épinière (à partir de 250 euros). 

Avoir des enceintes, c'est bien. Avoir des enceintes intelligentes, c'est encore mieux. Prizm transforme tes enceintes classiques en appareils intelligents qui reconnaissent leur auditeur et choisissent la musique qu'il aime en fonction de ses goûts, habitudes et même de l'ambiance. Une sorte de iTunes Genius dans ton salon. C'est à la pointe de la technologie, et c'est Made In France (environ 160 euros).

French touch toujours, Phonotonic. La start up française a développé avec l'IRCAM, l'institut de recherche spécialisé dans la musique contemporaine, Interactive Music Battle, un appareil au slogan plus qu'alléchant : "ne fais pas de la musique, soit la musique". Concrètement, il s'agit d'une petite boule reliée à un smartphone qui capte les mouvements que l'on lui donne. En la bougeant vite, doucement, en la jetant ou en jonglant, on créé un nouveau son (80 euros).

hitech