JE RECHERCHE
L’album de la semaine : D’Angelo - Black Messiah

L’album de la semaine : D’Angelo - Black Messiah

L’ange de la neo-soul revient après 15 ans de quasi silence avec un troisième album, Black Messiah, qui puise toujours autant dans la musique afro-américaine et marque l’engagement politique du chanteur.

Une vidéo, et un morceau aussi, vient à l’esprit lorsque son nom est prononcé. Celle de D’Angelo susurrant son tube "How Does It Feel" à la manière d’un Marvin Gaye ou d’un Al Green dans "Simply Beautiful", face caméra, torse nu. L’image ultra sensuelle date d’il y a 15 ans alors que le chanteur, figure de proue du renouveau de la soul américaine, sortait son deuxième album Voodoo, après Brown Sugar. Une longue décennie s’est écoulée depuis, dans un presque silence. L’artiste avait plus ou moins disparu, si ce n’est quelques tournées ça et là.

Mais le silence a enfin été rompu cette semaine avec la sortie de son nouvel album au titre que l'on pourrait penser un brin mégalo, Black Messiah : "Pour moi, ce titre est à propos de nous tous. C’est à propos du monde, C’est à propos d’une idée à laquelle nous pourrions tous aspirer. Nous devrions tous aspirer à être le Messie noir", peut-on lire dans un texte de présentation du chanteur, avant qu'il n’évoque les événements de Ferguson ou le mouvement de contestation "Occupy Wall Street".

Une manière d’insister sur la charge politique de ce nouvel opus pour lequel D’Angelo et son groupe The Vanguard ont travaillé notamment avec Q-Tip d’A Tribe Called Quest et Kendra Foster de Funkadelic pour les paroles, ainsi que Questlove pour l’instru. Avec Black Messiah, celui qui a si bien mêlé la musique soul, le hip hop et le r'n'b donne sa préférence à la première. Tandis que certains des douze morceaux lorgnent aussi du côté de la funk avec les guitares de "Back To The Future Part I" et "Part II", l'album se fait un peu rock avec le morceau inaugural de "Ain’t That Easy" et conserve une tonalité old school, en témoigne le piano jazzy et les claps du premier single de l’album, "Sugar Daddy".

Mais avec ce troisième album, D’Angelo réaffirme avant tout son style si particulier : une soul réinventée se nourrissant de l’immense catalogue offert par la musique afro-américaine, passée et actuelle. Un album au charme langoureux où court tout du long cette voix inimitable qui semble toujours contenue, au bord de la rupture. Pour un frisson intense.

Black Messiah

D'Angelo

  • Label: RCA Records
  • Sortie: 15/12/2014
  • Note: