JE RECHERCHE
L’album de la semaine : Ghostface Killah - "36 Seasons"

L’album de la semaine : Ghostface Killah - "36 Seasons"

Le membre du collectif du Wu-Tang Clan sort mardi son nouvel album 36 Seasons, qui déroule l'histoire d'un amour perdu et retrouvé en 14 morceaux ultra-travaillés. Il devrait également sortir en 2015  un album composé en collaboration avec le rappeur américain MF DOOM.

Le Wu-Tang Clan aura beaucoup fait parler de lui en ce début de semaine. Alors que le collectif de rap américain a sorti lundi une vidéo choc pour son titre "A Better Tomorrow", l’un de ses membres, Ghostface Killah, sort son nouvel album intitulé 36 Seasons mardi.

Le rappeur, qui a entamé une carrière solo il y a onze ans avec la sortie de son premier album Ironman en 1996, confirme une nouvelle fois sa force de frappe et son talent. Avec 36 Seasons, son onzième album - où figurent d’autres membres du clan - Kool G Rap, Pharoahe Monch et AZ -, Ghost nous embarque sans difficulté pour près d’une heure d’écoute, avec des productions ultra soignées, mêlant brillamment hip hop et soul. Le tout avec un petit côté old school qui n’est pas pour nous déplaire.

Et pour mieux nous happer dans son univers, le rappeur a concocté une bien belle histoire, sorte de conte des temps modernes. Un homme nommé Guy disparaît durant neuf ans, les “36 saisons” de l’album, sans jamais donner de nouvelles. Durant son absence, l’ambiance devient délétère dans son quartier et sa dulcinée s’en va batifoler avec un autre. A son retour, Guy se bat contre son rival, est blessé mais sauvé par un étrange docteur (Pharoahe Monch). Soutenu par son ami (AZ), il réussit finalement à reconquérir le cœur de sa belle.  

Le rythme de l'album se calque donc sur celui de l'histoire, les alternances de genre soutenant les changement d'ambiance et d'action dans ce récit d'un amour perdu puis retrouvé. La tonalité guerrière s’impose donc dès le premier morceau, "Battlefield", avant que le ton ne s'adoucisse un peu plus loin avec "It’s A Thin Line Between Love and Hate" où apparaissent les chœurs de The Revelations, groupe de Brooklyn, pour une ballade purement soul. "The sweetest woman in the world could be the meanest woman in the world", peut-on alors entendre, avant que le récit ne reprenne. Puis au détour d’un morceau, la funk s’impose avec "Emergency Procedure" avant de céder le pas à la douce mélodie de Bamboo’s Lament où la fiancée de Ghost s’explique et parle de son incapacité à "continuer sans lui", avant de retomber dans ses bras. Un vrai conte de fées hip hop. 

36 Seasons

Ghostface Killah

  • Label: Salvation Music/Tommy Boy music
  • Sortie: 09/12/2014
  • Note: