JE RECHERCHE
L'électro côté machines : de Robert Moog à Daft Punk

L'électro côté machines : de Robert Moog à Daft Punk

L'électro n'est pas née avec les Daft Punk. Ni même avec Kraftwerk. Pour ceux qui en douteraient encore, l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) a créé une très belle infographie, repérée par Rue89.

inpi

C'est la genèse de l'électro sous le prisme des machines. Ancêtre parmi les ancêtres : la Thérémine, inventée par Léon Theremin en 1919, avec laquelle "on module le son en faisant varier la distance entre ses mains et les deux antennes".

Démonstration par M. Theremin himself :

Puis il y a eu Les ondes Martenot (1928), que l'INPI lie à Radiohead et son excellent Kid A ou Daft Punk avec son dernier album Random Access Memories, l'Ondioline, un "instrument de musique électronique à clavier qui utilise un système de tube à vide". En 1947, on passe aux choses sérieuses avec le Clavioline, "premier synthétiseur monophonique portable, inventé par le grand-père de Michel Gondry".

Et puis il y aura le Moog Modular, premier synthé analogique, et son petit frère le Minimoog, le Korg MS-20, le premier synthétiseur numérique et enfin la TR-808, boite à rythme mythique qui a propulsé la musique dans une nouvelle dimension.

Une bonne façon de nous rappeler que les ingénieurs aussi sont des artistes.