JE RECHERCHE
Le Génériq Festival dévoile les premiers noms de sa (belle) programmation

Le Génériq Festival dévoile les premiers noms de sa (belle) programmation

Prévu en février prochain dans cinq villes différentes, le Génériq Festival a dévoilé les onze premiers noms de sa programmation : de beaux moments en perspective ! 

Qu'ils ont de la chance à Dijon, Besançon, Belfort, Mulhouse et dans le Pays de Montbéliard ! Du 12 au 15 février 2015, les cinq villes et agglomérations accueilleront le Génériq Festival. Les onze premiers noms de l'alléchante programmation ont été dévoilés aujourd'hui. Petit tour d'horizon : 

Rone

On ne vous fera pas l'affront de présenter Erwan Castex. Mais petit rappel tout de même : son nouvel album Creatures est prévu pour le 9 février 2015 (tiens tiens, une semaine avant le festival) et s'annonce très bien. La preuve avec "Ouija", le tout premier extrait dévoilé cette semaine :

Feu ! Chatterton

S'il fallait un coup de coeur francophone cette année, Feu! Chatterton obtiendrait très certainement le sésame : avec leur pop teintée de dandysme et agrémentée de paroles littéraires et travaillées, les jeunes Parisiens (25 ans de moyenne) ont conquis leur petit monde en deux EPs, sans être signés. Bien joué !

Fakear

Influences exotiques, simplicité à toute épreuve (on ne compte plus les montages débiles pour remercier ses fans au bout d'un certain nombre de likes ou les petits coeurs dans ses pseudos), compositions envoûtantes... Armé de ses MPCs, Fakear a l'air de ne jamais se louper. 

Laetitia Sheriff

"Le rock indépendant français au féminin" annonce le site du Génériq Festival. Tout un programme ! Qu'on se rassure, Laetitia Sheriff n'est pas une adepte des grands monologues pompeux à coups de "moi je vais révolutionner le rock français". Depuis 10 ans, la chanteuse-bassiste enchante par sa voix et ses productions capables de créer une ambiance particulière en deux accords. Difficile de passer à côté (surtout quand il y a des morts vivants) : 

Kele

Au sein de son projet solo, le chanteur de Bloc Party continue d'explorer la musique club et la house, avec un deuxième album à la clé (Trick, sorti en octobre dernier, quatre ans après son premier essai The Boxer). 

Les Hay Babies

Katrine, Julie et Vivianne viendront tout droit d'Acadie (ceci est au Québec, en fait) avec banjo, ukulélé et guitares pour offrir une folk drôle et à histoires (et à accent !). 

Judah Warsky

Si "tout le fait chier", Judah Warsky nous fait passer d'excellents moments avec ses paroles cyniques en français sur électro à inspirations parfois balkaniques. Bien plus que quelques lyrics provoc', un vrai univers : 

My Brightest Diamond

Proche de Sufjan Stevens, Shara Worden de My Brightest Diamond propose une pop à la croisée des genres et aux rythmes travaillées, tout droit venue des Etats-Unis. 

Kuage

Prenez Superpoze, ajoutez un membre (Adrien) de Concrete Knives et hop, vous obtenez Kuage, pur cru caennais d'électro réjouissante (ou presque, si les Concrete Knives se sont formés dans l'Orne, c'est à Caen que les choses sont devenues sérieuses). 

Dad Rocks!

Retour à la folk avec Dad Rocks!, projet du Danois Snævar Njáll Albertsson (à vos souhaits) accompagné sur scène d'une dizaine de musiciens, avec cuivres, chœurs, cordes ou flûtes. 

Twin Peaks

"Twin Peaks", ce n'est pas seulement une série culte (faisant son grand retour en 2016), c'est aussi un quatuor de rock américain tout simplement introuvable sur Google (allez savoir pourquoi...). Pas grave, ces quatre rockeurs de 20 ans sont bien partis pour se faire un nom à eux :