JE RECHERCHE
Le mythique Elysée-Montmartre va rouvrir ses portes !

Le mythique Elysée-Montmartre va rouvrir ses portes !

Ravagé par un incendie en 2011, l'Elysée-Montmartre va renaître de ses cendres d'ici 2016. Retour sur l'histoire d'une salle légendaire, entre cancan et concerts de rock. 

Petites culottes, impressionnistes et révolutionnaires

a-l-elysee-montmartre-1888Fun fact du jour : saviez-vous que le cancan, danse pratiquée à l'Elysée-Montmartre dès son ouverture en 1807 (il y a 207 ans, donc), n'a pas grand-chose à voir avec le french-cancan tel qu'on le connaît aujourd'hui ? Oui, La Goulue, Nini Patte-en-l'air et autres Grille d’Égout lèvent les jambes habillées de robes, jupons... Et culottes fendues, laissant qu'assez peu de place à l'imagination. Deux siècles plus tard, l'Elysée-Montmartre ne garde de cette époque qu'un bas-relief, en façade, représentant une danseuse du Bal Mabille, autre établissement parisien. Mais ça a suffit pour rentrer dans l'histoire : le peintre Toulouse-Lautrec (ci-contre) a immortalisé de nombreuses scènes de cabaret tandis qu'Emile Zola a décrit scrupuleusement la façade du bâtiment dans L'Assommoir (1877). Pendant un temps, la salle sert également de repère aux révolutionnaires communards (on est en 1871, comme on l'a tous retenu depuis nos années collège), et accueillera dans les années 50 des matches de boxe, de catch, et des strip-tease. Oui, tout ça. 

En 1900, un premier incendie est déclaré dans la salle du Boulevard de Rochechouart. Du coup, la déco est refaite : de la salle de bal du XIXème, on passe au style Art Nouveau et aux lambris rococos. La structure métallique signée Gustave Eiffel, installée trois ans avant, résistera au choc -- ce ne sera pas le cas en 2011.

L'ère Garance

L'Elysée-Montmartre continuera son petit bonhomme de chemin (spectacles de patinage, café-conf', débuts de Coluche...) jusqu'à ce que s'ouvre une nouvelle époque dès 1989 : Garance Prod reprend les rênes de la salle est en fait une "salle de concert qui accueille aussi des soirées et non pas un club qui programme également des concerts", explique le directeur Gérard Michel au site Le Bonbon en 2010. Avec ses 1200 places debout, l'Elysée-Montmartre a offert de beaux moments de musique aux Montmartrois : David Bowie venu pour interpréter deux titres et qui reste finalement deux heures en 1999, plusieurs passages endiablés de Laurent Garnier, des jolies découvertes lors du tremplin Emerganza (si, vous savez, le concours de talents où il fallait faire payer 10 concerts à tous tes potes pour pouvoir arriver en finale), un excellent live des Foals en 2010... De quoi transformer l'ancien cabaret en salle convoitée et branchée, encore plus depuis la création du Bal de l'Elysée-Montmartre en 1995, ravivant l'esprit du bal populaire à Paris. 

L'incendie

Mardi 22 mars 2011, 8 heures du matin. Une épaisse fumée noire s'échappe du 72 boulevard de Rochechouart et obscurci le ciel de Montmartre : l'Elysée est en feu, à la suite d'un court-circuit. L'incendie sera maîtrisé vers midi, encerclé par des dizaines et des dizaines de pompiers. Des trous ont été percés dans la façade pour évacuer les gaz, la scène et le bar sont en ruine... Peu de temps après, Garance Productions se fait gentiment (ou pas, selon eux) remercier et finit par déposer le bilan. "Le propriétaire des murs estime que le bâtiment doit être détruit car il est très endommagé. Il nous a signifié notre ‘mise à la porte’ (plus de bail)", tweete alors Gérard Michel. Le lendemain, il indiquera que "le propriétaire veut parer au plus pressé et gagner de l’argent. Pour lui, L’Elysée ça n’est plus qu’un tas de cendre. Pour nous, c’est 23 ans de notre vie. Il a résilié notre bail, j’ai rendu les clés, mais il ne pourra raser l’immeuble". Des concerts de soutien sont organisés, le ministère de la Culture s'en mêle, les tribunaux sont saisis : au final, l'Elysée-Montmartre ne sera pas transformé en parking ou en supermarché comme craignait Garance Prod, mais ils ont perdu le contrat et la salle restera vide pendant trois grosses années. 

elysée montmartre

... Jusqu'à la semaine dernière : la réouverture de la salle a été officiellement annoncée. Un échafaudage bleu turquoise orne aujourd'hui la façade, avec comme message "réhabilitation d'un bâtiment à usage de salle de spectacles". Et pour cause, les repreneurs ne sont autres que Julien Lebrousse et Abel Nahmias , déjà propriétaires du Trianon voisin. De proches cousins, en somme : ce n'est qu'en 1894 que le Trianon est créé sur l'emplacement de l'ancien jardin de l'Elysée-Montmartre. Les deux nouveaux patrons ont promis que la salle sera reconstruite selon les plans des années 1900 et des concerts seront toujours programmés. Quid de Justice, Daft Punk, Sébastien Tellier, Cassius, Phoenix, Kavinsky et Air comme soirée de réouverture ? Souvenez-vous : l'année dernière, de drôles d'affiches roses avaient été placardées dans tout Paris pour un hoax spécial French Touch. Garance a fait un peu la tête à l'époque ("Pour nous, ça n’a rien de rigolo", racontait à 20 Minutes Arnaud Lavergne, travaillant alors à la boîte de production) , mais c'est l'énième preuve, s'il en est besoin, que l'Elysée-Montmartre est, en 200 ans, entré dans la légende des nuits parisiennes. 

daft-punk-photo-51af540be5ceb