JE RECHERCHE
Facebook se lance sur le dark web

Facebook se lance sur le dark web

Rester anonyme sur Facebook, la nouvelle tient de la science-fiction. Et pourtant. Réputée jusque là pour aspirer les données de ses utilisateurs et les revendre à bon prix, la plus célèbre entreprise de la Silicon Valley vient d'en surprendre plus d'un en annonçant qu'elle se lançait sur Tor, le réseau qui permet de rester complètement anonyme sur internet en attribuant des adresse IP aléatoires.

Les utilisateurs de la page bleue doivent toujours décliner leur identité pour se connecter, restant donc identifiable par Facebook, mais ils pourront désormais se connecter sur le réseau Tor grâce à un lien spécialement conçu. Sans ce lien, accéder à Facebook via une connexion anonymisée était possible mais le changement d'IP laissait croire à un compte piraté, mettant en branle le protocole de sécurité.

Une première dans la Silicon Valley qui devrait réjouir les utilisateurs des pays où les accès à Facebook sont restreints. Mais selon Dr Steven Murdoch, professeur à l'University College London et consultant pour ce projet, il s'agirait surtout de protéger les internautes "contre les personnes qui espionnent les communications - des criminels aux marketeurs", explique-t-il à la BBC.

Une nouvelle qui devrait faire du bien à la côte de popularité de l'entreprise - sous les feux de la critique après avoir évincer plusieurs centaines de comptes de drag queen et trasvestis - une semaine avant le premier Q&R en ligne de son fondateur, Mark Zuckerberg.