JE RECHERCHE
Danser dans les clubs japonais n'est plus interdit

Danser dans les clubs japonais n'est plus interdit

Cela peut paraître très étrange, mais au pays du Soleil levant, il était jusqu'à présent interdit de danser tard la nuit. Mais la loi obsolète qui forçait les clubs à fermer à 1h du matin est en passe d'être abrogée.

Les Japonais pourront désormais danser jusqu'au bout de la nuit sans se préoccuper d'éventuelles sanctions des autorités. Le gouvernement japonais a enfin abrogé une loi qui empêchait de se défouler tard la nuit sur les dancefloors, révèle RA.

La raison de cette interdiction ? Une loi instituée il y a 66 ans visant à lutter contre la prostitution mais qui a eu comme dommage collatéral de brider la nuit japonaise, forçant les clubs et bars à fermer à 1h du matin entraînant aussi une interdiction de danser dans les boîtes après une certaine heure.

« La chose la plus importante que cela va changer est que maintenant les gens pourront danser la nuit, s'est réjoui Kenji Kosaka, un membre du Parti libéral démocrate. Les touristes étrangers venaient au Japon et se demandaient pourquoi ils ne pouvaient pas danser, alors qu'on peut le faire partout ailleurs ». Bien sûr, une telle décision n'a pas été prise pour le seul bien-être des noctambules, mais aussi pour la bonne santé de l'économie nippone.

Avec cette interdiction levée, les autorités espèrent ainsi attirer davantage de touristes et rendre sa nuit plus attractive auprès des étrangers. La décision du gouvernement doit maintenant être ratifiée par le Parlement.