JE RECHERCHE
La Toile s'emballe avec un nouveau canular sur l'arrestation de Banksy

La Toile s'emballe avec un nouveau canular sur l'arrestation de Banksy

Le street artist Banksy, qui parvient malgré le temps et le succès à maintenir son identité secrète, a une nouvelle fois fait l'objet d'une rumeur mensongère. Alors que certains sites le disaient aux mains de la police, il n'en est rien !

Banksy n'en finira jamais d'intriguer la Toile. Dernier "fake" en date, l'artiste britannique aurait été arrêté et donc obligé de révéler son identité par la police londonienne. Le célèbre graffeur s’appellerait en réalité Paul Horner, 35 ans, originaire de Liverpool.

Emoi des fans ! Serait-ce possible ? En fait non, la nouvelle était ce que les anglo-saxons appellent un "hoax", c'est-à-dire un canular qui a fait le buzz sur le web. Il ne fallait pourtant pas longtemps pour se rendre compte de la supercherie. Le site qui annonçait la nouvelle, le National Report, étant spécialisé dans la propagations de fausses rumeurs.

Si l'auteur de l'article – partagé plus de 200.000 fois sur les réseaux sociaux – a soigné son oeuvre en inventant des citations du chef de la police de Londres, il a suffi que quelques internautes soupçonneux aillent vérifier les sources citées – à savoir un article de la BBC – pour se rendre compte que rien de tel n'était annoncé sur le site de la radio anglaise.

Quant à Paul Horner, c'est un nom qui a déjà servi à plusieurs canulars, notamment celui consistant à faire croire que Facebook allait devenir payant, explique l'International Business Times. Ce n'est bien sûr pas la première fois que Banksy fait l'objet de folles rumeurs. En février dernier, un faux communiqué de presse avait circulé pour annoncer également que le graffeur avait été arrêté. En décembre 2013, de fausses œuvres de l'artiste avaient même été affichées sur les murs de Paris.