JE RECHERCHE
Cinq séries qu'on aimerait voir revenir

Cinq séries qu'on aimerait voir revenir

Ça a été annoncé cette nuit : Twin Peaks revient, 25 ans après un dernier épisode qui en a laissé plus d'uns sur leur faim. A quand une suite pour ces cinq séries ?  

Entre les immenses The Wire ou Friends, les fins bâclées (Dexter, SGU ou Heroes, ce dernier revenant d'ailleurs en 2015) et les cliffhangers jamais résolus (John Doe), beaucoup de séries laissent un goût d'inachevé ou du moins une grosse envie de retour. On a sélectionné cinq séries cultes qu'on adorerait voir revenir sur Netflix ou nos petits écrans, un instant nostalgie évidemment non exhaustif. 

Oz

Cette plongée en milieu carcéral signée Tom Fontana, première série dramatique longue d'HBO, était tout simplement géniale. Impossible de définitivement dire au revoir à Augustus, Beecher ou à cet odieux Vernon. Leurs acteurs n'ont pas chômé depuis : Harold Perrineau Jr., l'interprète d'Augustus, avait déjà été vu en 1996 dans Romeo + Juliet, a été casté dans LostMatrix Reloaded, Matrix Revolutions ou Zero Dark Thirty, et est à l'affiche de la nouvelle série Constantine. On a également croisé Lee Tergesen (Tobias Beecher) dans Desperate Housewives, Kirk Acevedo (Miguel Alvarez) dans Fringe ou la saison 4 de The Walking Dead, ou J. K. Simmons (Vernon Schillinger) dans New York Police JudiciaireThe Closer ou la saga Spider-Man. Comme toutes les bonnes choses ont (malheureusement) une fin, Oz s'est arrêté en 2003, avec un final qui n'en est pas vraiment un : le fil rouge de cette série, c'est la prison, pas une histoire déterminée. Du coup, n'importe quelle reprise pourrait être possible, d'autant qu'on sait à peu près ce qui arrive aux personnages après le clap de fin : autant en reprendre d'autres. 

Buffy contre les vampires

Kitsch, drôle, décalé et parfois un peu sexy/glauque (aaah, Spike...), Buffy contre les vampires a bercé toute une génération d'adolescents boutonneux accros à la Trilogie du Samedi sur M6 et à Sum41. Son spin-off Angel avait tout de même beaucoup moins de piquant sans Sarah Michelle Gellar et l'univers quasiment féministe propre à Buffy. C'est aussi une des premières fois où un couple lesbien (Willow et Tara) apparaît dans une série pour ado, une vraie petite révolution entre deux vampires explosés à coups de pieux. Un monument. Aujourd'hui, Buffy et ses copains (ceux qui n'ont pas fini par être engloutis par la bouche de l'enfer, bien sûr) pourraient avoir des enfants ou même reprendre du service en tant que gang de Tueurs. L'espoir fait vivre. 

kpm9dnstsvmdvjnhr0ce

Code Quantum

Le pitch : Sam, scientifique de génie, loupe un beau jour une expérience et se retrouve à voyager dans le temps. Sauf qu'il ne maîtrise pas du tout ses sauts temporels, et peut se retrouver dans la peau de n'importe quel personnage (hommes, femmes, parfois animaux), dans n'importe quelle époque. Il essaye alors de réparer les plus ou moins grosses erreurs que ces gens ont fait dans leur vie. Avec un scénario comme ça, les possibilités sont infinies. Evidemment, la série arrêtée en 1993 a pris un sacré coup de vieux. Pourquoi ne pas dépoussiérer tout ça avec un casting un peu plus jeune et de meilleurs effets spéciaux, tout en gardant le côté décalé de la version originale ? 

X-Files

David Duchovny a cartonné dans Californication, Gillian Anderson est superbe dans Hannibal : ces deux-là pourraient-ils se revoir pour nous donner un peu de rab' de X-Files, douze ans après la fin de la série ?  Rappelons que le dénouement, un peu brutal et irrévocable, n'a pas plu à tout le monde: le 22 décembre 2012, les extraterrestres envahiront la Terre, signant l'extinction définitive de la race humaine. Et basta. Maintenant qu'on sait que la fin du monde n'est pas pour demain, on peut rembobiner un peu et se creuser la tête pour réaliser un final correct ? Et non, le bide qu'a été X-Files 2, film sorti en 2008, ne compte pas. 

c6adfb92250cba4ae82682a0a84b139c_large

Pushing Daisies

Le trailer parle de lui-même : Pushing Daisies, arrêté en 2008 après deux petites saisons, était complètement zinzin. Esthétique entre Amélie Poulain et Tim Burton, scénario absurde, costumes colorés et très 60's... Pushing Daisies n'a jamais souffert d'un manque d'originalité. Plutôt d'une grève : en 2008, seuls 9 scripts sur les 22 prévus de la saison 1 étaient achevés quand a éclaté la grève des scénaristes. S'en suis un micmac sans fin à coups de redécoupages de saison, d'arrangements de dernière minute, de baisse d'audience... Et d'annulation pure et simple, alors qu'il restait encore trois épisodes à diffuser (il faudra attendre 4 bons mois pour les découvrir, au printemps 2009). Un vrai gâchis.