JE RECHERCHE
Ce que vous avez raté ce week-end : un crowdfunding pour boycotter Nickelback

Ce que vous avez raté ce week-end : un crowdfunding pour boycotter Nickelback

Une campagne de crowdfunding a été lancée pour empêcher les Nickelback de retourner en Angleterre. On se cotise pour la version française ? 

Le Londonien Craig Mandell n'est pas un grand fan de Nickelback (et comment lui en vouloir...). Bien décidé à ce que le boysband canadien ne remette pas un orteil sur le sol britannique, il a lancé une campagne de crowfunding très justement nommée "Don't Let Nickelback Back". Ce n'est pas très très gentil, mais les descriptions associées à chaque don sont plutôt drôles : pour 1 dollar donné, Craig Mandell écrira un mail en votre nom au management du groupe pour leur demander gentiment de ne pas venir à Londres. Pour 5 dollars, le mail sera un peu plus insistant, tandis qu'avec 10 dollars le message sera beaucoup plus direct, "impliquant des phrases explicites, beaucoup de lettres en majuscule et peut-être un ou deux émoticones méchants, suppliant pour qu'ils ne jouent plus jamais à Londres". Avec 50 dollars, Craig Mandell propose d'envoyer un de leurs propres morceaux aux quatre Canadiens, "afin qu'ils entendent leur propre musique et prennent leur retraite, ce qui assurerait le succès de cette campagne". Ce qui ressemblerait à ça : 

Pour participer à la campagne, c'est par là. Mais sachez une chose : les Nickelback n'ont pour l'instant aucune date planifiée au Royaume-Uni, Craig Mandell souhaitant simplement que cela reste comme ça. "Imaginez des milliers -- peut-être des dizaines de milliers -- d'amateurs de musique, dont aucun n'aura à être témoin d'un concert de Nickelback à Londres. Ce serait magnifique", a-t-il expliqué. 

Le site assure qu'il n'est pas question "d'enrichissement personnel" dans cette campagne : "tous les profits iront à des œuvres de charité. Ou peut-être dans des thérapies pour ceux infectés par le groupe". L'humour est noir et témoigne bien d'un certain Nickelback-bashing . Une question de coupe de cheveux pour Chad Kroeger, le chanteur-guitariste du groupe  (et mari d'Avril Lavigne) : pour lui, beaucoup de haters de Nickelback les écoutent en secret mais ont honte de l'avouer parce que le quatuor n'est pas assez "cool" ("Je viens de me couper les cheveux et tout le monde se fait pousser la barbe et les cheveux, porte des carreaux et des jeans slim. Je suis toujours à l'opposé de la tendance et de la culture hipster, et j'adore ça"). Par sur que ce ne soit qu'une question de nuque longue... 

nickeback