JE RECHERCHE
Ben Slater, l'homme qui s'est fait greffer une micro puce dans la main

Ben Slater, l'homme qui s'est fait greffer une micro puce dans la main

Ben Slater est l'une des personnes sans doute un peu folles à s'être fait greffer une micro puce dans le corps. Pour le magazine Dazed, il explique sa démarche.

C'est le premier pas vers le transhumanisme (grosso modo l'amélioration du corps humain par les technologies), philosophie poussée discrètement mais surement par Google and Co. De la taille d'un grain de riz, la puce permet à cet Australien d'ouvrir la porte de chez lui, allumer la lumière et conserver ses données personnelles. Il espère que le iPhone 6 lui donnera plus d'applications.

"J'ai toujours été intéressé par ce genre d'évolution, la prochaine étape, explique-t-il au magazine Dazed. Je n'y ai pas tellement pensé pour être honnête."

ben

Il a été inspiré par Amal Graafstra, "technologiste" du site dangerousthings.com qui promeut le biohacking, raconte Ben Slater. Puis se l'est faite installer par un perceur de Melbourne. La puce ne lui sert pour l'instant pas à grand-chose, reconnait-il "seulement pour contrôler les accès, conserver des infos bitcoin, partager des cartes pro sur un autre téléphone, c'est à peu près tout" mais pour le principal est de faire partie du "début de ce qui arrive".

Quant à savoir s'il peut désormais être piraté : "Si quelqu'un savait que j'avais une puce dans la main, et savait que mes infos bitcoin était dessus, et pouvait être assez proche pour mettre leur téléphone dans ma main pendant qu'ils prennent mes informations, alors oui, je pourrais être hacké. Mais la probabilité que ça arrive est incroyablement petite." Peut-être aurait-il fallu être plus discret... 

Pour lire l'interview entière, c'est par ici (en anglais).