JE RECHERCHE
Découvrez la programmation de la Green Room aux Trans Musicales

Découvrez la programmation de la Green Room aux Trans Musicales

Alors que la programmation des Trans Musicales s'étoffe, le line-up de la Green Room fait drôlement envie !

Des lives (une première), une programmation internationale et quatre artistes par jour : la Green Room Trans Musicales ne fait pas les choses à moitié pour son édition 2014, du jeudi 4 au samedi 6 décembre. On vous détaille tout ce beau petit monde :

Jeudi 4 décembre

Marco Barroti - Avec sa formation jazz, l'Italien Marco Barroti viendra tâter de sa "Batterie Pneumatique", un contrôleur interactif créé sur mesure, pour un live original et visuel.

New Jackson - Entre disco et house, le Dublinois New Jackson signe son dernier EP The Night Mail chez Permanent Vacation, aux côtés de Todd Terje, John Talabot ou Tensnake. Mais ne vous méprenez pas : New Jackson développe généralement une house plus sombre que son collègue Terje.

Andre Bratten - Avec ses lunettes de nerd, Andre Bratten s'est amusé à construire son premier album Be A Man You Ant uniquement en analogique, à l'aide d'un seul synthé modulaire. En live, le disque du Norvégien fait mouche, tirant même sur la techno. 

F.E.M - C'est le seul Français de la soirée, et il joue à domicile : le Nantais F.E.M est maintenant installé à Rennes, patrie des Trans Musicales. Techno et house, il fait partie du collectif Social Afterwork. Voilà pour le CV. Et niveau son, ça donne ça :

Vendredi 5 décembre

Joy Squander - Envie d'un petit mélange entre hip-hop et deep house ? C'est du côté du duo Joy Squader que ça se passe, avec d'un côté un DJ-producteur fou de disques oubliés et de l'autre un chef du turntabilism. A noter leur démarche original : depuis l'hiver dernier, ils sortent un EP tous les trois mois, suivant le rythme des saisons. 

President Bongo - Débarqué tout droit d'Islande, le GusGus a eu la drôle d'idée de s'appeler comme l'ancien président gabonais. Qu'importe, Stephan Stephensen est un "charpentier émotionnel" comme il aime à s'appeler, à savoir un artisan capable de nous emmener partout où il veut. On suit. 

N'To - Le Frenchy N'To continue sa tournée des festivals, et c'est tant mieux : on ne saurait répéter encore une fois à quel point le jeune producteur enchante par sa finesse et ses univers éthérés. 

Vilify - Le Canada s'invite à Rennes grâce à Vilify, DJette pourtant assez bien occupée à Montréal (pour ses soirées Bass Drive Wednesdays) et plus généralement en Amérique du Nord. 

Samedi 6 décembre

Animal Chuki - Il est plutôt rare de voir un duo péruvien, se donnant pour mission "d'explorer les racines de la musique d'Amérique Latine", programmé dans un festival français. Et c'est pourtant le cas avec Daniel et Andrea des Animal Chuki et leur tropical bass presque sombre. 

Alphaat - Seul Français de ce samedi soir, Alphaat est un jeune producteur nantais plein d'avenir : dès 2012, il est signé sur Southern Fried Records, le label de Fat Boy Slim. Ne loupez pas sa minimale groovy aux Trans Musicales, on risque d'en entendre encore parler. 

Dollkraut - Majoritairement découvert grâce à son hymne deep house "Loot", Pascal Pinkert alias Dollkraut débarquera aux Trans depuis les Pays-Bas. De quoi redécouvrir ses remixes de Brandt Brauer Frick ou Paul Frick et se souvenir que non, ce n'était pas l'originale. 

Joyce Muniz - La belle Joyce Muniz manie parfaitement bien les samples et la house, pour un DJ set à cheval entre le Brésil, son pays d'origine, et l'Autriche, là où elle a découvert l'électro.