JE RECHERCHE
James Murphy remixe l'US Open

James Murphy remixe l'US Open

James Murphy, avec sa musique-data de l'US Open, nous fait voir le tennis autrement. 

Il y a à peine deux semaines, James Murphy créait un algorithme pour mettre en musique les données collectées pendant les matchs de tennis de l'US Open. Le résultat était des centaines d'heures de musique plutôt très expérimentale, qui aurait fait une excellente bande son pour un jeu vidéo de casse-brique.

La vitesse, les fautes, les doubles fautes, les aces, les seconds services, tous les éléments du sport devenaient ainsi un instrument, chaque match ayant désormais son propre son. "Un projet difficile, reconnaissait alors l'ancien leader de LCD Soundsystem. Mais très excitant."

James Murphy s'est depuis plongé dans ces centaines d'heures de son et en a tiré deux remixes de ses match favoris : Match 104 et Match 4.

"Quand ce match a commencé, ça aurait pu être celui des deux joueurs. Le morceau - comme le jeu qui l'a inspiré - s'ouvre avec des beats intensément balancés mais égaux. Comme les joueurs, aucun instrument ne prend vraiment la tête. La musique bat régulièrement jusqu'à la deuxième moitié du morceau. Lorsque l'un des joueurs prend du retard et l'autre prend la tête, les instruments commencent à briser le rythme. Le morceau finit avec un doux et aigu sifflet qui accompagne le joueur vaincu hors du court", décrit longuement IBM (partenaire du projet) à propos du Match 104.

Il décrit également le match 4 : "Quand un jeune joueur bat une tête de série, comme dans ce match du 25 août, c'est fait pour faire du bruit. Dans ce cas, ce bruit est glorieux : une série de notes d'ouverture simples, presque gentilles, qui se transforment lentement en un son inattendu dans son intensité et sa maturité. Les beats pétillent, viennent de nulle part, dépassent rapidement et donnent au morceau une nouvelle direction sans compromis. Ecoutez comment James portraie l'esbrouffe du jeune joueur et l'implacable drame de ce match dans un beat deep et battant."