JE RECHERCHE
Photos : les secrets de fabrication d'un vinyle

Photos : les secrets de fabrication d'un vinyle

_________________

C'est souvent avec un petit battement de cœur que l'on pose sa galette fraîchement acquise sur sa platine, déposant délicatement la tête de lecture, et attendant que la musique jaillisse soudain. Mais comment cette magie opère-t-elle ? Greenroom vous dit tout de la fabrication des vinyles. 

La première étape consiste à plonger le master – c'est-à-dire le disque vierge qui a été gravé pour en creuser les sillons – dans un bain de nickel pendant plusieurs heures. Ce processus va permettre de fixer le produit sur la gravure et de prendre son empreinte, ce que l'on appelle le « stamper » (A et B, pour les deux faces). Une fois le bain terminé, le technicien nettoie le stamper de toutes ses impuretés grâce à une machine prévue à cet effet. Sans cela, vous risqueriez d'entendre de vilains bruits à l'écoute de votre disque préféré.

L'empreinte est ensuite recouverte soigneusement d'un film plastique pour qu'aucune impureté n'aille se coincer dans les sillons, avant que le disque ne soit pressé. Un trou est aussi percé au milieu, le technicien veille ensuite à lui donner la forme adéquate pour qu'il corresponde au moule de pressage. Et voilà enfin la dernière étape :  la machine de pressage va se servir de billes de polychlorure de vinyle (PVC) afin de fabriquer le disque. Les stampers A et B sont fixés sur les mâchoires de la presse avec du polychlorure de vinyle malléable. Votre vinyle est né !

Rendez-vous sur le site The Vinyl Factory pour en savoir plus : www.thevinylfactory.com