JE RECHERCHE
Il l'a dit : "On en avait marre de nous-mêmes"

Il l'a dit : "On en avait marre de nous-mêmes"

La crise de la décennie pour The Kooks ? 10 après leur formation -- et la signature dans la foulée d'un contrat avec Virgin Record -- le groupe pop envoie valser ses premières amours : le rock gentil du Top 10 britannique.

Allez savoir si c'est l'arrivée de nouveaux groupes sur leur terrain de jeu un peu fados qui donne envie au groupe de se réinventer, toujours est-il qu'ils viennent d'annoncer que leur nouvel album, Listen, serait "comme un premier album" et que groupe aurait tout aussi bien pu se renommer tellement leur musique s'engage dans une autre direction. 

"On en avait marre de nous même", concède Luke Pritchard, le chanteur et guitariste du groupe à Gigwise. "Les gens en ont un peu marre des groupes à guitares, enchaine-t-il. Mais au bout du compte, seule l'émotion a de l'importance, et c'est ça qui fait la musique. Tous les genres fonctionnent, à condition qu'il y ait de l'émotion derrière. Je suis inspiré par les chansons [du dernier album] et c'est pour ça que ça sonne bien."

Une phrase un peu confuse pour finalement annoncer que le groupe se met à une musique avec "plus de beats". "On ne veut pas être un groupe indé, on ne l'a jamais voulu. On veut atteindre un plus grand spectre musical. Pour nous, c'est un voyage pour devenir plus créatifs, de meilleurs musiciens."

Pour la nouvelle patte du groupe, on vous laisse juger par vous-même.