JE RECHERCHE
Il l'a dit: "Je serais prêt à mourir pour Carl Barat des Libertines"

Il l'a dit: "Je serais prêt à mourir pour Carl Barat des Libertines"

Pete Doherty, après avoir longtemps rhabillé pour l'hiver Carl Barat, son acolyte des Libertines, se rachète une conduite: dans le NME, le rockeur lui déclare clairement son amour. 

Dans une interview donnée au NME, qui suit attentivement la reformation des Libertines en assistant à tous (!) leurs concerts, Pete Doherty a affirmé être "prêt à mourir pour Carl", guitariste, chanteur et co-leader du groupe anglais. C'est mignon tout plein, mais ça n'a pas toujours été comme ça: "Nous sommes unis maintenant. Il fut un temps où j'aurais pu mourir pour lui, un autre où j'aurais pu le tuer. Mais aujourd'hui je suis prêt à mourir pour lui à nouveau". Extrême comme amitié, non? 

Ce regain de sentiment explique sûrement le relatif succès de la reformation des Libertines: en 2010, les rockeurs avaient déjà tenté l'expérience, sans suite. A l'époque, le groupe n'était pas aussi lié, toujours selon Pete Doherty. En même temps, à chanter si près l'un de l'autre, on espère bien que ces deux-là se supportent à nouveau...

pete-doherty-et-carl-barat-lors-de-leur-reunion