JE RECHERCHE
Amazon, nouveau challenger à Deezer et Spotify ?

Amazon, nouveau challenger à Deezer et Spotify ?

Et à Google Music et Beats, aussi, ce qui fait grimper le nombre d'acteurs du streaming à un niveau d'alerte.

Avant, Deezer régnait en maître sur la galaxie du streaming, le service français ayant alors réussi à damer le pion au reste du monde niveau innovation. Le principe, on vous le rappelle, est simple : on écoute ce qu'on veut écouter en ligne, moyennant un abonnement si on désire obtenir un service sans publicité et de qualité supérieure (le fameux modèle économique du "freemium"). Depuis, Spotify a gobé d'immenses parts de marché, Google est entré dans la danse sans pour autant s'imposer pour l'instant, et Beats a aussi joué les challengers aux dents longues. Le streaming, nouvelle poule aux œufs d'or de l'industrie du disque ?

À voir arriver Amazon dans l'arène, on se dit que c'est peut-être bien le cas. La plate-forme de vente de biens culturels en ligne (qui vend maintenant à peu près tout et n'importe quoi) a décidé de s'y mettre aussi, mais sur un principe différent qui intègre le savoir-faire et les domaines inhérents à la marque.

Autrement dit ? Pas d'abonnement mensuel, il vous faudra vous acquitter de 99$ par an (moins que les 10€ par mois demandés par Deezer ou Spotify, donc) pour devenir membre d'Amazon Prime, un service qui existe déjà depuis quelques temps et qui cumule 20 millions d'abonnés. Pourquoi se passer d'un noyau de clients déjà à peu près captifs ? Malin !

Amazon Prime Music viendra donc se greffer à tout un tas d'autres services (l'envoi rapide gratuit, des e-books exclusifs)... et proposera "plus d'un million de morceaux" et des playlists dédiées. Un million de titres, ça semble bien le minimum pour lutter contre la concurrence, même si Amazon cible a priori une clientèle un poil différente de celle des mélomanes, plus consommatrice d'autres bien culturels. Oh, et Universal n'a pas signé, ça fait déjà ça de moins à écouter...

La question que l'on peut se poser, à l'heure ou cinq acteurs se partagent le gâteau (et la course n'est sûrement pas finie), est la suivante : une telle offre va-t-elle servir au fans de musique que nous sommes, ou nous noyer dans la masse des offres, qui se ressemblent à peu près toutes ?