JE RECHERCHE
Cannes, un festival musical ?

Cannes, un festival musical ?

Quand on parle de Cannes, on pense plus tapis rouge, projection et palme que concert, platines et clubbing. Pourtant, la musique a toujours été présente au Festival de Cannes. Parfois discrète, parfois tape à l’œil mais jamais absente. Tour d’horizon de la Croisette vue du 5ème art.

La musique dans le festival

Souvent légère, la musique est loin d’être absente du Festival de Cannes et certaines traditions sont immuables. Chaque projection est en effet précédée de d’"Aquarium" extrait du "Carnaval des Animaux". Le festival a d’ailleurs bien essayé d’en changer. Sans succès, le morceau étant devenu la marque de fabrique du festival. Dans le même esprit, "Le Petit Dinosaure" et la "Vallée des merveilles" de Don Bluth illustrent régulièrement le générique des cérémonies.

Mais Cannes innove depuis quelques années et abandonne la musique un peu guindée. A la clôture du festival, lors de la remise des prix, on a pu notamment entendre des morceaux comme "I Rise, you Fall", extrait de Transformers 2 : La Revanche ! Le titre avait été diffusé au moment de la remise du Grand Prix. Le festival ose même aujourd’hui les musiques électroniques puisque c’est le duo de DJ's Synapson, qui jouera dans la Green Room à Solidays, qui se charge d’animer la montée des marches.

Quant aux compétitions, il faut également rappeler qu’en Sélection Officielle, dans Un Certain Regard, à la Semaine de la Critique ou à la Quinzaine des Réalisateurs, les compositeurs sont également nominés. Cette année, on mise tout sur Para One qui a écrit la bande originale du film Bandes de Filles de Céline Sciamma (réalisatrice avec laquelle le producteur a déjà travaillé), visiblement très bien accueilli par la critique. Citons également le compositeur franco-allemand Olaf Hund, qui a composé la bande originale de New Territories, présenté dans la catégorie ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) et qui se produira live pour introduire le film.

La SACEM accompagne d’ailleurs les compositeurs nominés et organise aussi des rencontres entre le monde du cinéma et celui de la musique. Mieux encore, elle aide à la création de la musique de courts métrages. On y retrouve entre autres cette année Benjamin Biolay, Olivia Ruiz, Oxmo Puccino et Bertrand Burgalat. Ils brillent certes moins que Nicole Kidman sur le tapis rouge, mais ils sont quand même bien présents !

Voilà pour la partie officielle. Mais la musique à Cannes déborde le cadre strict du festival, et on la retrouve beaucoup plus présente et voyante dans toutes les fêtes et autres événements qui jalonnent les deux semaines de festival. Du Lutétia au Martinez en passant par les diverses villas : tour d’horizon du meilleur (et du pire) des concerts cannois.

La musique autour du festival

Dans les "villas" se tiennent sans doute les soirées les plus accessibles du festival. Depuis quelques années diverses marques et titres de presse montent la leur pendant le festival et construisent généralement des programmations qui donneraient presque envie de rater les projections ! Niveau concert cette année, tout lieux confondus, on a pu voir Julie Gayet aller soutenir Hollysiz à la Boulangerie Bleue, Booba créer un vrai mouvement de foule lors de son concert à la Villa Schweppes et Justin Bieber arriver par surprise pour donner un concert (depuis, il se promène torse nu sur la croisette). L’avantage de ces villas, est qu’elles sont relativement accessibles, mais comparées aux grands hôtels elles restent un cran en dessous sur l’échelle du bling bling cannois.

Malheureusement, qui dit soirée cannoise dit aussi souvent défaite de la musique. Il suffit de faire un tour sur les programmations des VIP Room, Terrazza Martini et autre Nikki Beach (du Carlton). On ne s’y arrêtera pas longtemps ! Citons simplement Paris Hilton et Robin Thicke qui sont, ou ont été, programmés dans l’un de ces lieux (généralement en DJ set…). Pour une fois, on ne partira pas à la chasse aux invitations VIP… sauf à avoir de la chance ! Car c’est là que réside la magie de Cannes (quant on peut y avoir ses entrées) : au détour d’une coupe de champagne, on tombe parfois sur des artistes qu’on est heureux d’entendre. Cette année, on a pu notamment croiser Gush ou The Architect lors d’une soirée avec Gatlif et Rachid Taha. Tout n’est pas perdu !

Le lieu qui réussit cependant le mieux à allier ambiance people et programmation musicale pointue est le Silencio. Il s’exporte en effet à Cannes le temps du festival. Designé par David Lynch, il parait normal que le Silencio soit l’endroit le plus à même faire se croiser de manière intelligente musique et cinéma. Installé dans un ancien casino cannois, le Silencio version Cannes accueille press junkets, cocktails et organise surtout des soirées qui se finissent au petit matin. En deux semaines, on y croisera rien de moins que K!ddy Smile, The Penelopes et le grand Laurent Garnier lui-même. On remercie donc le Silencio de tenir la qualité de la musique égale à celle des films présentés à Cannes !

Finalement, la musique à Cannes est partout, mais les programmes souvent difficiles à trouver et à décoder. C’est la magie du festival, la musique y est omniprésente, mais il faut un peu creuser pour en trouver de la bonne. Tendez l’oreille, laissez vous porter et… ayez un peu de chance !