JE RECHERCHE
Foot et musique : l'alliance de tous les dangers

Foot et musique : l'alliance de tous les dangers

Entre les footballeurs mariés avec des stars de la chanson, ceux qui se reconvertissent dans la musique, ceux qu’on a obligé à chanter, les hymnes et les chansons détournées pour le stade : les univers de la musique et du foot ont toujours été très liés. Parfois pour le meilleur, souvent pour le pire… Petit tour d’horizon de ce qu’a pu donner le mariage foot-musique.

Au début de la semaine est sortie la compilation officielle des hymnes de la Coupe du Monde 2014 et c’est… plutôt gratiné. Pourtant, lorsqu’on a découvert que Mickey 3D s'est chargé de l’hymne (officieux), on avait plutôt bon espoir. Connaissant l'amour du groupe pour le foot (et notamment l’équipe de Saint-Étienne) on imaginait être au moins premier quelque part. Malheureusement, vu l’énergie que dégage le morceau, pas sûr qu’il motive beaucoup l’équipe de France.

Les reconversions de footballeurs

D’ailleurs, Saint-Étienne est un terreau fertile pour les croisements football – musique. On se souvient notamment de Jean-Pierre François, joueur de l’AS Saint-Etienne dont la carrière sportive (de 17 à 23 ans) aura été tout aussi fugace que sa carrière musicale. Pourtant, à l’été 1989 il nous avait promis qu’il nous survivrait. Jean-Pierre François a bien disparu du paysage depuis, mais quelque part en nous les brushings blonds et les vestes en jean sont encore en vie.

Jamais sélectionné en équipe de France de France non plus, Pascal Olmeta avait également tenté une reconversion dans l’univers de la musique. A croire d’ailleurs qu’on ne peut pas être bon dans tous les domaines. Le talent musical serait-il inversement proportionnel au talent sportif ?

Contrairement à Jean-Pierre François, le gardien de l’OM remporte quand même deux fois le titre de Champion de France avec son équipe, mais son "Tape Dans un Ballon" en 1995 lui vaudra de se faire définitivement ostraciser. Meilleur joueur de foot que Jean-Pierre François, Pascal Olmeta est indéniablement un bien pire chanteur.

Plus proche de nous, Youri Djorkaeff tentera lui aussi une reconversion dans le monde de la musique. Après avoir entre autres remporté le Saint Graal de la Coupe de Monde 1998 et l’Euro en 2000, il tente de truster les charts avec "Vivre dans ta lumière", un espèce de rap funky aux paroles longuement réfléchies… Hasard ou coïncidence, il met sa fin à sa carrière en 2002, deux ans après son fait d’armes.

On l’a compris : les reconversions musicales sont quasiment toujours des échecs. Pourtant, il n’y a pas que de ce côté-ci que le football tisse des liens avec la musique. Certains des meilleurs joueurs ont préféré laisser leur femme endosser le rôle d’artiste et – parfois – ça marche !

Les femmes de footballeurs

Shakira, mariée au joueur de foot Gérard Piqué, est sans nul doute celle qui s’en sort le mieux. Artiste colombienne la plus bankable au monde, elle a démontré son amour du football lorsque la FIFA a choisit "Waka Waka" comme chanson officielle de la Coupe du Monde 2010. Plus de 10 millions d’exemplaires se sont écoulés, ce qui en fait le morceau composé pour une Coupe du Monde le plus vendu de tout les temps.

D’autres femmes de footballeurs - chanteuses ne jouissent pas de la même réputation. Il vaut par exemple mieux se souvenir de "Posh", la femme de David Beckham, pour son passage dans les Spice Girls (à la limite) que pour ses morceaux solos. Si l’union du joueur et de l’artiste fonctionne très bien (ils vendent leur image à une dizaine de marques), on n’est franchement pas sûr que ses escapades musicales solo les aient beaucoup aidé.

Enfin, il y a aussi les femmes de footballeurs discrètes, évitant l’exposition publique permanente et continuant de construire leur carrière musicale dans leur coin, à l’image de Claire Keim. La compagne de Lizarazu chante elle depuis 2001. A l’époque elle faisait partie du groupe Ouakam et son premier et unique album Où il pleuvra sort lui dix ans plus tard, en 2011. De la chanson passe-temps ?

Les Hymnes

Parfois, les footballeurs ne choisissent pas de se reconvertir dans la musique, mais y sont plus ou moins forcés. Organisé par Pascal Obispo, le projet Live For Love United a réunit une cinquantaine de joueurs de foot, toutes nationalités confondus, et les a fait chanter contre le Sida. On y retrouve Djorkaeff, déjà croisé plus haut, mais aussi Deschamps, aujourd’hui sélectionneur de l’équipe de France, Barthez et quelques autres grands joueurs français. On leur pardonne tout puisque c’est pour la bonne cause.

Si l’on y pense, la musique a toujours fait partie intégrante des matchs de foot, qui commencent généralement par l’hymne national. Si cela fait bien longtemps qu’on a en revanche abandonné l’orchestre, tout grand match se doit d’avoir son chanteur et/ou son hymne attitré. La Coupe du Monde 2014 n’échappe d’ailleurs pas à la règle. La major Sony s’est associé à Fifa pour nous concocter une compilation officielle, sortie ce mardi 13 mai, que laquelle on retrouve notamment le duo de J-Lo et Pitbull "We Are One (Ole Ola)" et "Dar Um Jeito (We Will Find Way)", hymne officiel de la compétition !

Un pays sauve néanmoins l’univers du football d’une défaite musicale totale : la Belgique. Une fois encore, on peut remercier Stromae qui dans une de ses "leçons" tente de soudoyer les Diables Rouges pour que "Ta Fête" devienne l’hymne officiel. C’est tout ce qu’on peut leur souhaiter ! Le morceau est parfaitement adapté pour le stade, et les supporters n’auront aucun mal à le reprendre en choeur.

C’est d’ailleurs eux qu’il faut remercier. Ils n’ont jamais attendu les décisions officielles pour choisir leurs propres hymnes et il faut bien admettre qu’ils ont bien souvent meilleur goût que les dirigeants de la FIFA. De "We Are The Champions" à "Seven Nation Army", certains titres retentissent régulièrement dans les stades, repris par une foule en liesse. Le foot et la musique sont tout deux des exutoires, alors quoi de plus normal que de laisser éclater sa joie en chanson ? Queen et les White Stripes sont devenus des habitués des stades et l’on ne trouve pas de morceaux plus fédérateurs. Musique 1 – 1 Foot ! Grâce aux supporters le mariage foot – musique est enfin une association gagnant – gagnant.

Bonus

Plusieurs musiciens (et parfois humoristes) ont tenu à rendre hommage à leur joueur préféré.

- Tout le monde se souvient du "morceau" de Cauet, dont déjà à l’époque on se serait bien passé. On vous le remet quand même.

- On a déjà évoqué plus haut l’amour que porte Mickey 3D a Johnny Rep, et ce n’est pas le seul chanteur à avoir un joueur favori. Julien Doré, lui, a déclaré sa flamme à Michel Platini, sur un titre brin kitsch.

- Si l’on quitte la France, la palme d’or de la plus grande fan revient sans aucun doute à cette brésilienne très distinguée et véritablement subjuguée par Neymar, l’un des meilleurs joueurs brésiliens.

- Enfin, on lance un appel à témoin ! En 2009 le groupe de rock indépendant Ludion, qui a depuis splité, composait "Remplaçant" en hommage au footballeur devenu people Vikash Dhorasoo. Aujourd’hui, le morceau a disparu d’Internet alors à défaut, on vous laisse avec les savoureuses paroles du titre :

"Dans l’arène surchauffée, j’ai vu l’appel de ton pied
Engagent la belle action, je t’ai mis dans les bonnes dispositions
Rentre dans la danse, surtout t’arrêtes pas
Garde bien la cadence, et profite de cette jolie chance
A trop passer, tout ce temps, à lancer les autres vers l’avant
J’ai trépassé, sur le banc, je suis devenu un remplaçant
Dans la zone de vérité, j’ai rarement le temps de m’exprimer
Pour conclure la belle action, t’as toujours la meilleure position
Rentre dans l’espace vide, mon corps s’efface, en prime tu vois la ville déjà t’embrasse
Oh il y a plein de places dans cette limousine, du moment que tu gardes assez longtemps cette bonne mine
A trop passer, tout ce temps, à lancer les autres vers l’avant
J’ai trépassé, sur le banc, je suis devenu un remplaçant"