JE RECHERCHE
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Chromeo

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Chromeo

Les Canadiens de Chromeo sortent leur quatrième album ce lundi et fêtent leurs dix ans de carrière. Multiples collaborations, famille dans le milieu, prix du « professeur le plus sexy de Columbia 2010 »... Les deux amis d'enfance nous baladent de surprises en surprises !

Une histoire de frangins

Comme vous le savez si vous vous intéressez déjà à la “galaxie Chromeo”, Dave 1, le frontman du groupe, n’est pas un inconnu, et il a de la famille dans le milieu. De son vrai nom David Maklovitch, il est le frère d’Alain, que vous avez déjà entendu aux platines sous le nom de… A-Trak, moitié de Duck Sauce, boss de Fool’s Gold et ancien DJ de Kanye West. Une ressemblance, vous avez dit ? Cela explique la présence du duo électrofunk dans la tracklist du tout dernier album de Duck Sauce… Et leurs nombreuses interviews communes, les Maklovitch étant davantage connus comme une fratrie en Amérique du Nord qu’ici.

La french touch canadienne

David et Alain… Forcément, ça ne sonne pas très british, ce qui semble logique vu que la famille est originaire de Montréal, Québec. Voilà donc pourquoi A-Trak lâche de temps en temps des mots en français lors de ses DJ-sets quand il passe nous voir… La métropole québécoise est certes francophone mais possède un terreau bilingue très fort qui a forcément aidé Chromeo à se construire humainement et musicalement, le groupe étant très influencé par le funk de Philly et de la côte Est des États-Unis en général. Bref, David et son comparse Patrick Gemayel (aka P-Thugg) ont tout pour passer inaperçus en tant que Québécois ici, ce qui fait d’autant plus plaisir lorsqu’on découvre cette facette francophone. Vous n’avez jamais écouté Business Casual, sorti en 2010 ? En plein milieu de la tracklist, une chanson en français (ci-dessous) trahit leur base linguistique ! Et si on remonte à leurs débuts, leur première compilation mixée s’appelle Un Joli Mix Pour Toi...

Une bande de mecs sympa

La première apparition de Chromeo sur disque remonte aux balbutiements du XXIème siècle, en 2002 plus exactement. Sur quel label ? Turbo, géré par le bien connu Tiga, qui bossait à l’époque dans un magasin de disque avec… David Maklovitch. La carrière toute entière de Chromeo semble filée selon un principe simple : on est potes, faisons des trucs ensemble. On les retrouvera notamment sur le fameux “I Am Somebody” de DJ Mehdi, et ils auront le plaisir de jouer avec Daryl Hall de Hall & Oates (légende pop-soul de Philadelphie et grande influence du groupe), sans parler de la présence de Solange ou de Toro Y Moi dans le nouvel album du duo, White Women

La femme comme fil conducteur

Ils le disent eux-mêmes : c’est devenu un concept. Chromeo s’entoure de ladies, déguise ses pieds de synthétiseurs de gambettes féminines et pose quasi-systématiquement à côté de femmes sexy sur des pochettes de singles et d’albums. Une imagerie qui renforce leur côté “crooner qui ne se prend pas au sérieux” et qui, à l’heure du sérieux général dans le monde de l’indé, continue à plaire. Et ce ne sont pas les titres de leurs récents singles (“Sexy Socialite”, “Jealous”...) qui vont inverser la tendance.

L’album le plus court de tous les temps

En 2011, Chromeo s’est payé un joli coup de pub. En effet, le duo déclare au printemps avoir mis en boîte “le plus court album de tous les temps”, ce qui n’est pas une mince affaire vu le nombre de groupes qui ont joué le jeu du record. Drive Time, en effet, propose pas moins de 55 morceaux en 183 secondes, ce qui fait moins de quatre secondes par titre. Une semaine plus tard, le pot aux roses est dévoilé : ce “disque” est un pack pour navigation satellite sur les GPS des smartphones Nokia, avec qui le groupe a collaboré. Un maxi est tout de même sorti, tout rouge, et seulement édité à 40 copies. La campagne promotionnelle la plus bizarre de tous les temps...

Intello mais sexy

La dernière fois que vous avez eu un prof qui jouait dans un groupe, ça remonte à quand ? Et un(e) prof que vous trouviez plutôt canon ? Il se trouve que David Maklovitch possède la chance de remplir ces deux rôles à la fois, en plus d’avoir une tête rudement bien faite : il possède un doctorat en littérature française (cela-explique-t-il son accent très proche du français européen ?) à l’université de Columbia, qui l’a ensuite élu “prof le plus sexy de 2010” une fois le jeune homme passé de l’autre côté de l’estrade. Il enseigne aujourd’hui au barnard College à New York, l’établissement étant affilié à Columbia. Beau, malin et artistiquement doué ? Il est sûrement pris, mais ça vaut le coup d’essayer, mesdemoiselles.

La réunification des peuples

Finissons par une anecdote qui dépeint bien le côté “second degré” de Dave 1 et P-Thugg : les deux membres de Chromeo sont d’origines différentes, l’un étant juif, l’autre arabe, émigré du Liban vers le Canada à ses cinq ans. Ils se décrivent donc comme “l'unique collaboration musicale arabe juive depuis le début des temps”. Des vocations inspirées par l'exemple ?