JE RECHERCHE
M.I.A. fait sa révolution en live

M.I.A. fait sa révolution en live

Selon l'artiste d'origine sri-lankaise, 1984 c'est maintenant. Nous, on a surtout l'impression que c'est le moment de shaker du booty.

Ce n'est un secret pour personne : Matangi, le virulent dernier album de M.I.A., est aussi son meilleur à ce jour. Elle nous a fait attendre des mois et des mois, mais ça en valait la peine ! L'artiste anglaise d'origine sri-lankaise, toujours engagée et prompte à produire une musique mondiale et futuriste, a retrouvé une énergie qu'on lui croyait légitimement perdue à force de la dépenser à coups de déclarations à l'emporte-pièce. Tout va bien dans le meilleur des mondes, il n'y a plus qu'à attendre son passage en France, et plus précisément aux Eurockéennes de Belfort.

On connaît M.I.A. pour avoir un passé compliqué avec le live, la situation semblant s'être améliorée récemment. Pour preuve, son dernier live télévisé au "Late Night With Seth Meyers", pourtant jamais simple à négocier lorsqu'on est une figure de proue d'un projet électronique, le genre de truc qui passe souvent mal avec une caméra en guise de public. Et M.I.A. s'en sort pas mal, grâce à une attitude plus décontractée et à quelques subterfuges de bon aloi... On note d'ailleurs les drones aux couleurs fluo qui se baladent sur scène pendant cette interprétation bien troussée de "Double Bubble Trouble" !