JE RECHERCHE
Cet été, devenez un éco-festivalier

Cet été, devenez un éco-festivalier

Vous aimez faire rimer concert avec vert ? Voici quelques scènes où danser écolo prochainement, à commencer par We Love Green les 31 mai et 1er juin prochain.

Les festivaliers aguerris le savent : les lendemains de week-end sont durs pour l’environnement. Il faut dire que, sur un temps court, le bilan est souvent lourd : pollution engendrée par les arrivées et les départs en voiture, consommation astronomique d’électricité, gaspillage d’eau courante, production massive de déchets…

De plus en plus d’organisateurs d’événements pensent qu’il est possible de concilier l’esprit de la fête et l’éco-responsabilité. Tous les ans, ils font appel à de nombreux bénévoles pour sensibiliser au tri, installent des toilettes propres, mettent en place des navettes pour se rendre sur place et utilisent une énergie verte. A notre connaissance, le public ne s’en est jamais plaint !

Cette année encore, des festivals propres sont organisés partout en France, de Marseille à Lorient, où le Festival Interceltique, engagé depuis des années dans une politique de développement durable, fêtera sa 44e édition en août. Le respect de l’environnement, un signe de longévité ?

We Love Green

Se voulant à la fois un laboratoire et un événement lifestyle, We Love Green s’est fait une solide réputation parmi les festivals éco-responsables depuis sa création en 2011. Les scènes, le village partenaires et l’espace enfants sont alimentés en énergie verte, grâce notamment à des générateurs et groupes électrogènes solaires. La restauration est bio et locale. Quant aux déchets, ils sont triés, compostés et transformés en engrais.

Mais ce qui est propre à We Love Green, c’est son mobilier unique, créé pour l’occasion par de jeunes designers qui signent ainsi leur première collection. Deux semaines avant le festival, comptoirs et espaces de chill sont conçus dans un workshop, avec des matériaux récupérés toute l’année dans des concerts et auprès d’anciens fournisseurs. « Au fil des ans, nous réseau de gens qui ont compris le concept de We Love Green et qui nous donnent du mobilier régulièrement », explique Julie Ganter, responsable de la communication de WeLoveArt. Cette année, le public pourra notamment admirer des cendriers sous forme de totems ! Après le festival, le mobilier sera donné à des salles de concerts ou récupéré par les designers, qui soit les garderont, soit les vendront.

Tous ces efforts ont valu à We Love Green d’être distingué en 2011 par le prix international « A Greener Festival ». Aux côtés du Printemps de Bourges, des Transmusicales de Rennes et de Rock en Seine, il est également l’un des quatre titulaires français du « Green’n’Clean Award », une sorte de label vert accordé par le réseau de festivals européens Yourope.

Les 31 mai et 1er juin, Lorde, SBTRKT, Little Dragon, London Grammar, Cat Power, Joakim, Jungle, Asgeir, The 2 Bears ou encore Foals se succèderont sur la scène du Parc de Bagatelle, à Paris.

www.welovegreen.fr

Cabaret Vert

Organisé depuis dix ans par l’association Flap, à Charleville-Mézières, dans le département des Ardennes, Cabaret Vert mobilise une centaine de bénévoles pour collecter et trier les déchets du festival. Les ressources en eau sont préservées grâce aux toilettes sèches et l’utilisation de produits d’entretien éco-certifiées. Les organisateurs veillent aussi à limiter le bilan carbone de l’événement : l’intégralité des boissons qu’on y consomme sont fabriquées à moins de 200 km du lieu du festival et des offres promotionnelles incitent les festivaliers à utiliser des moyens de transports alternatifs pour s’y rendre. En récompense de sa démarche éco-responsable, Cabaret Vert a reçu le « Greener Festival Award » en 2013.

La prochaine édition du Cabaret Vert aura lieu du 21 au 24 août. Entre Metronomy, -M-, The Prodigy, Shaka Ponk, Fauve, Tinariwen, Jagwar Ma et Thee Oh Sees, le public aura l’embarras du choix.

cabaretvert.com

Hadra Trance Festival

Récompensé à quatre reprises par le « Greener Festival Award », le Hadra Trance Festival, sis à Lans-en-Vercors, ne manque pas d’idées. Comme faire pédaler les festivaliers pour produire de l’électricité ! Une action qui sera probablement reconduite cette année. « Un aspect que nous souhaitons accentuer, c’est la prévention, avec une sensibilisation du public dès l’entrée, mais aussi pendant le festival, avec une équipe de bénévoles identifiée qui expliquera les bons gestes, le sens de faire du tri et ce que ça signifie d’être dans le Parc du Vercors », explique Antoine Gemain, chargé de la gestion environnementale. La déchetterie interne au festival, accessible aux participants, sera un lieu important de sensibilisation. Un détail important : le festival s’assure que le compostage des déchets des toilettes sèches s’effectue dans une station de compostage, afin que des molécules chimiques ne se retrouvent pas dans les nappes phréatiques après épandage.

Du 21 au 24 août, la station du Vercors se mettra au diapason de dizaines d’artistes trance, parmi lesquels Adn Smith, By The Rain, Vlastur, Kasadelica, Cubic Spline, Kliment, Outsiders…

www.hadra.net

Les Voix du Gaou

Ce festival qui se tient depuis 18 ans à Six-Fours, dans le Var, mise sur la responsabilisation des participants, en plaçant des collecteurs de tri un peu partout sur l’île du Gaou. Mais il n’y a pas que le tri, il y aussi le troc ! En échange de leurs bouteilles plastique usagers, les festivaliers se voient remettre des objets en matériaux recyclés. Des cendriers de poche sont également distribués pour éviter l’accumulation des mégots dans le sable. Quant aux bouchons de bouteilles, ils sont collectés et donnés à l’association Bouchons d’Amour 83 pour financer des fauteuils roulants pour des enfants handicapés moteurs. Le festival terminé, c’est un grand nettoyage de la plage qui est organisé. Les volontaires reçoivent en échange une invitation pour l’une des soirées du festival. Malin !

Du 16 au 26 juillet, Woodkid, Fauve, Placebo, The Dandy Warhols, Beat Assailant, Stromae, Massive Attack se succèderont sur la Scène Grand Large du Gaou, avant une grande récré electro avec, entre autres, Acid Arab, Nightmares On Wax, Carl Cox et Gilles Peterson.

voixdugaou.fr

Les Plages électroniques

Tri des déchets, toilettes sèches, gobelets consignés, cuisine locale… Panda Events, l’organisateur du festival electro cannois, a mis en place la batterie de dispositifs nécessaire pour réduire son empreinte environnementale. Son point fort, les partenariats : la région PACA, la ville de Cannes et le syndicat intercommunal Sivades se sont associés à la démarche. En période de festival, Bus Azur, qui gère les transports en car sur tout le canton de Cannes, renforce et prolonge son offre de nuit. Cette année, les Plages électroniques s’est fédéré avec d’autres festivals de la région, comme Marsatac ou Musiks à Manosque, au sein du collectif Cofees (Collectif des festivals éco-responsables et solidaires en région PACA). Ensemble, ils partagent leurs connaissances et leurs expériences, mutualisent leurs moyens et mènent des actions conjointes.

Les 10, 17 et 30 juillet et les 6 et 14 août, la plage du Palais des festivals s’embrasera au son de Mr Oizo, Laurent Garnier, Boys Noize, Daniel Avery, Noisia, Dubfire et Madeon.

www.plages-electroniques.com

Les Rencontres Brel

Ce festival intergénérationnel niché dans les Alpes fera encore appel cette année à plus de 350 bénévoles pour laisser la montagne propre, dont une équipe de « festrieurs », chargée de sensibiliser les participants au tri des déchets. Vaisselle consignée et cendriers de poche font également partie du dispositif. Mais c’est surtout dans ces mesures incitant au covoiturage que l’événement se distingue. Les festivaliers qui se rendront les premiers aux Rencontres Brel dans une voiture pleine auront une place de parking réservée à l’entrée du site, un accès privilégié au chapiteau et plein d’autres avantages. Un site est mis à disposition pour mettre en relation conducteurs et passagers, www.ecovoiturage.itinisere.fr.

Du 22 au 27 juillet, le village de Saint-Pierre-de-Chartreuse, dans l’Isère, accueillera notamment Maxime Le Forestier, Chinese Man, Julien Doré, Piers Faccini et l’orchestre du Buena Vista Social Club pour sa tournée d’adieu.

www.rencontresbrel.fr