JE RECHERCHE
Album de la semaine: Lily Allen - Sheezus

Album de la semaine: Lily Allen - Sheezus

Après avoir écouté ses nombreux singles, on pensait tout connaître sur Sheezus de Lily Allen. Raté! 

Il y a peu, Lily Allen admettait au magazine que Sheezus n'était pas son meilleur album. Honnêteté légendaire ou petite envie de buzz, Lily est bien sévère avec elle-même. Déjà au moment de la sortie des (nombreux) singles de l'album, l'Anglaise à la langue bien pendue les avait qualifiés de "mauvais" sur Twitter, sous-entendant que son label la poussait à promouvoir des titres pop et insipides. Pour le "pop", on est d'accord, il suffit de jeter une oreille à "Air Balloon" ou "Our Time". Insipide, ça se discute. Certes, Lily Allen a tendance à chanter des paroles un brin naïves d'une voix enfantine. Mais c'est aussi ce qui fait son charme depuis Alright, Still et son tube "Smile". Sauf que Sheezus, ce n'est pas que ça. 

Musicalement, Lily Allen se balade de style en style, avec parfois une facilité déconcertante (funk sur "Insincerely Yours", pop presque "woodkidienne" sur "Take My Place", quasi country pour "As Long As I Got You" voire zouk avec "Life For Me"), parfois de manière plus laborieuse comme sur "URL Badman", où sa voix légère se cogne à du dubstep de petite facture. Diversité de production: check. 

Mais le réel intérêt de ce Sheezus, c'est son sens de l'humour. Passée la reprise mignonne mais pas très intéressante de "Somewhere Only We Know" (disponible en bonus-track), le premier single de l'album donnait la couleur: "Hard Out Here", brulôt anti-star-systèm et pro-cellulite naturelle. Le clip parle de lui-même, et pour les anglophobes, vous trouverez la traduction des paroles ici

Tout l'album est plus ou moins dans le même ton, se moquant des pop-stars actuelles ("Sheezus"), des trolls des réseaux sociaux ("URL Badman") ou des it-girls sans autre but que d'être belle ("Insincerely Yours", dans lequel elle tacle Cara Delevingne, Rita Ora et Jourdan Dunn, cette dernière n'ayant pas du tout apprécié l'hommage). La pochette elle-même suinte l'ironie: Lily Allen y est photographiée avec des corgis (!), sur le porche d'un manoir où il est inscrit "divide et impera" ("diviser pour mieux régner") et "quidquid latine dictum, altum videtur" ("toute chose dite en latin semble profonde"). Le titre du disque, Sheezus, est quant à lui une référence au Yeezus de Kanye West, un des plus grands mégalomanes vivants. Ton acerbe et ironie marrante: check. Et c'est bien pour ça que l'album séduit, tant Lily Allen prend à contre-pied le système dans lequel elle évolue.

L'Anglaise prépare déjà un quatrième album, avant de -peut-être- refaire une pause pour voir ses enfants aller à l'école. Si ces allers-retours et ces critiques peuvent faire penser à une fille qui crache dans la soupe, on le voit plutôt comme une indépendance farouche... Et si caricaturale qu'elle en devient drôle. 

Sheezus

Lily Allen

  • Label: Regal/Parlophone
  • Sortie: 05/05/2014
  • Note: