JE RECHERCHE
Dis-nous quel festival tu fais, on te dira comment te saper

Dis-nous quel festival tu fais, on te dira comment te saper

Le mois de mai nous tend les bras, et avec lui, les gros festivals de printemps, avant de voir le soleil estival et la pleine saison débarquer. On a réfléchi à la tenue parfaite de tout(e) festivalier(ère) qui se respecte, avant de nous rendre compte de l'évidence : il y a autant de façons de se looker que de festivals ! Notre short-list s'attarde sur 5 "festivals-types", qui nous semblent représenter les grandes tendances des événements français : les Eurockéennes, les Nuits Sonores, We Love Green, Astropolis et la Route du Rock.

Les Eurockéennes : efficace et pratique

eurockeennes

Le bien connu festival belfortain, qui prendra place du 4 au 6 juillet, est l’un des événements les plus solides et polyvalents du paysage estival français. On y croise toutes sortes de mélomanes et également une météo parfois incertaine, ce qui ne pose aucun problème si on se prépare un tantinet ! Et oui, on peut se fringuer correctement tout en étant un poil protégé par ce qui se passe au-dessus de nos-têtes… ou sous nos pieds.

Bas : Un jean qui va bien, et qui fera le boulot dans toutes les circonstances. Si vous voulez avoir la classe, un bon 501 des familles un poil élimé sera parfait.

Haut : Un tee-shirt Pixies (première époque), un hoodie uni topé pas cher chez Asos et une veste militaire, et vous aurez le look d’un festivalier à l’épreuve du temps. Si vous êtes du genre sages (à ne pas abimer vos vêtements dans le pogo), une veste “technique” pourra être utile : coupe-vent, déperlante et respirante, elle fait office de plein de couches à la fois pour un encombrement minimum, ce qui la rend appréciée des alpinistes… et des festivaliers soigneux (ce genre de choses, chez The North Face notamment, coûte un peu).

Pieds : des bottes un poil crantées pour annonce de cataclysme ? Peut-être un peu too much, on vous conseille une bonne paire de randonneuses montantes et étanches si possible. Anti-sexy, mais tellement normcore.

Nuits Sonores : urbain et tendance

nuitssonores

Ce festival résolument électro et urbain brasse une foule mélomane, cultureuse et nécessairement lookée. Mais ça se sape comment, un(e) Lyonnais(e) prête à clubber dans un complexe de hangars blindé de sound systems techno ?

Bas : Vous serez au royaume du bitume, pas de terre et encore moins de boue à l’horizon. Moins salissant, du coup, on peut se lâcher sur les matières plus fragiles. Pourquoi pas tenter la jupe pour elle (avec une taille originale, à la Lazy Oaf), ou le pantalon de survêt’ à entrejambe bas pour lui ? Mieux calé pour danser, en plus !

Haut : mettez le t-shirt que vous voulez, on ne le verra pas en dessous de votre sweat Tealer à l’effigie de Schoolboy Q, parce que c’est cool de se la jouer hip-hop en festival électro en écoutant Four Tet. Par dessus ça, un petit Sycamore Jacket d’Element, une casquette Supreme et vous avez tout gagné. Pour elle, un t-shirt “Valar Morghulis” de chez EyeXCon planqué sous une veste longue vous fera passer pour une Arya Stark des dancefloors.

Pieds : vous serez (a priori) au sec, ne vous prenez pas la tête : Vans pour tout le monde, à vous de voir le motif qui vous branche le plus. Soyez originaux !

We Love Green, chic et concerné

welovegreen

Le festival éco-responsable basé dans le Parc de Bagatelle a déjà su se construire une réputation “hippie chic” de fort bon aloi… Quand on va écouter du bon son posés sur l’herbe, on peut tout à fait rester classe, sans oublier d’être “zéro carbone”.

Bas : le coton, c'est dépassé, il va falloir penser aux matières alternatives : le chanvre bio est solide, respirant et tombe bien sur les chaussures. Pour elles, direction les nombreux shops de créateurs qui s'emparent d'une nouvelle tendance : recycler vos vieilles fringues tant aimées pour en récupérer les tissus et vous refaire des jupes et pantalons aux coupes originales, et qui gardent l'âme de vos anciennes tenues. Comme quoi, on peut "consommer slow" sans avancer à 20 à l'heure sur l'autoroute du look.

Haut : deux solutions s’offrent à vous : aller zoner en friperie le week-end précédent pour choper une chemise oversize qui collera au moment, tout en valorisant les circuits de réutilisation. Ce genre d’établissements proposera sûrement une verste en jean multi-poches qui vous donnera du charme. Ou sinon, les looks ethno-urbains à la Skunkfunk devraient également être validés.

Pieds : On ne vous la fait pas, une paire de baskets Veja, marque connue pour ses modèles équitables, sera tout à fait a propos vu le leitmotiv du week-end.

Astropolis, noctambule et allumé

astro

Le festival le plus à l’Ouest de France draine deux types de publics : les “ravers” originaux, qui ont maintenant la trentaine bien tassée et qui ont connu “l’âge d’or”, ainsi que toute la nouvelle génération de clubbers à casquette. Deux looks qui cohabitent dans la pelouse d’un festival insomniaque, et dans lequel on croise de sacrées dégaines.

Bas : Tu fais partie des historien(ne)(s) de la techno ? Il te faut un pantalon du même millésime que ton entrée dans la danse des musiques électroniques, à dénicher dans le placard de tes parents. Bah oui, c’est les 20 ans cette année ! Rappelons qu’Astropolis a déjà distribué bon nombre de déguisements à l’entrée du festival pour une édition marquée cette année-là par ses tenues hallucinantes… Pourquoi ne pas recommencer volontairement cette année avec le pattes d’eph’ de papa ?

Haut : la vieille école penchera pour le manteau kaki à fourrure acheté en surplus, solide, peu salissant et tout à fait à propos lorsque viendra l’heure du set de Manu le Malin. Si vous êtes plutôt Machinedrum ou Jamie XX, un look unisexe pour les corbeaux de nuit mangeurs de basses : une chemise skinny noir, une veste Volcom noire carrelée à l’intérieur et une casquette “Crapule” feront l’affaire.

Pieds : des Nike montantes solides (mais un peu usées) pour les jeunes, une paire de Etnies du lycée pour les vétérans.

La Route du Rock, trentenaire et posé

routedurock

LE festival de rock pointu par excellence. Vous trouverez à la Route du Rock une population qui dit des trucs du genre “hmm, classe ce concert, mais je les préférais avec leur premier bassiste, c’était plus cold-wave minimaliste”. Et c’est pour ça qu’on y va. Et vu que la Route du Rock appelle davantage de trentenaires avisés que de kids acharnés, il y a un look à respecter.

Bas : Un pantalon chino légèrement retroussé aux chevilles ? Les plus cutting edge iront en acheter chez Krew, les autres se suffiront d’Uniqlo qui en propose déjà un paquet. Cependant, privilégiez la toile épaisse et une paire de chaussettes carrelées pour contrer les irruptions du vent sur vos mollets.

Haut : le festivalier urbain qui va s’encanailler devant Nick Cave ou Portishead à Saint-Malo doit se fondre dans le décor : une bonne marinière Armor Lux et c’est gagné (et ça tient chaud en plus). Et s’il pleut, ce qui risque d’arriver, vous ne serez pas trop chargés avec une parka Helly Hansen sous le bras. Et, pourquoi pas, un petit pépin pliable dans la poche.

Pieds : Une paire de Spring Court un peu originale pour le confort et la classe.