JE RECHERCHE
Il l'a dit: "Je reformerai Oasis pour 500 millions de pounds... Ou 500 millions de capotes!"

Il l'a dit: "Je reformerai Oasis pour 500 millions de pounds... Ou 500 millions de capotes!"

Ah, Noel Gallagher, sa poésie, sa retenue... Quand on question l'ex-Oasis sur une possible reformation du groupe, il répond capotes, nouilles instantanées et grosse somme d'argent. 

Jeudi dernier, Liam Gallagher a retourné la twittosphère avec une série de lettres pour le moins suggestives: 

liam-gallagher

 

Evidemment, les fans ont sauté sur l'occasion pour croire une énième fois à une reformation du groupe (s'il n'y avait qu'avec Oasis...). Noel Gallagher, ayant déjà avoué détester les clips de son ancien groupe, n'a pas manqué de commenter les messages de son frère. Quand un journaliste de talkSPORT l'a interrogé lundi soir sur le sujet, l'Anglais a répondu: "j'étais chez le marchand de journaux l'autre jour quand il commençait à avoir des articles sur le sujet. Le Daily Star disait 'Oasis se reformera pour 500 millions de livres'". En décembre dernier, le même Noel s'est vu proposer 20 millions pour une tournée mondiale d'Oasis. Il a refusé. 

Du coup, il blague, non sans rappeler que 500 millions correspondent à un demi milliard (fort en maths en plus de ça!): "Je le ferais pour un demi milliard de n'importe quoi: de Yorkshire tea, de capotes, de nouilles instantanées"

Quant aux tweets de Liam Gallagher, même Paul Borehead, l'ancien guitariste d'Oasis, n'y comprend pas grand-chose. Un petit coup de nostalgie alors que les deux musiciens passaient la soirée ensemble la veille? "Peut-être que ça lui a juste rappelé des choses". Pour faire simple, on n'est pas prêt de revoir les Oasis sur scène, à part si quelqu'un par ici cache 500 millions de livres sous son matelas (près de 610 millions d'euros).