JE RECHERCHE
La promo musicale à l'heure des applis

La promo musicale à l'heure des applis

Appli web pour Plaid, jeu vidéo chez Skrillex, astrologie sur mobile avec Metronomy... Les nouvelles technologies et autres gadgets supplantent de plus en plus les techniques traditionnelles de promotion. Petite sélection d'applis mélomanes.

Il est bien loin le temps de la promo classique où un artiste sortait un single, puis un deuxième, un petit clip et enfin l'album. Non, aujourd'hui, il faut faire le buzz. Album surprise (Beyoncé restera la meilleure dans ce domaine pendant quelques temps) ou au contraire morceaux rendus disponibles en streaming des semaines avant la sortie officielle (Damon Albarn, si tu nous lis...) : tout est bon pour créer la surprise, faire durer le suspens ou au contraire désacraliser la date fatidique de mise en vente. Mais la nouveauté de ces dernières années est sans conteste l'arrivée des nouvelles technologies dans l'arsenal promotionnel, avec en tête les applications mobiles et autres mini-jeux sur ordinateur.

Certains considèrent l'innovation comme étant un ingrédient à part entière de leur création artistique. On pense évidemment aux applications de Björk accompagnant l'album Biophilia (sorti en 2011), « un projet éducatif conçu pour iPad et iPhone qui devrait faire comprendre facilement la musique à tous, et notamment aux enfants ». Un procédé dans lequel l'Islandaise s'est visiblement impliquée : « Je me suis fondée sur les connexions entre la musique, la nature et la science. Des algorithmes ont été imaginés pour transcrire visuellement les sons que propulsent les éclairs, les cristaux ou l'ADN. Tout ce qui, dans la nature, fonctionne par vagues. Quand un son est produit, il provoque une oscillation. Plus il est fort, plus la courbe monte. D'une certaine façon, c'est de la physique », a-t-elle confié à L'Express en septembre 2011.
Appli disponible ici pour Android, et pour iOS. 

bjorkcqc

En février dernier, les Radiohead y sont également allés de leur application mobile, PolyFauna... Sans aucun but promotionnel. L'idée est de simplement se balader dans l'esprit torturé de Thom Yorke, entre univers mystérieux et morceaux extraits de The King Of Limbs, leur dernier album en date. Ça sert à rien, mais c'est beau.
Disponible ici pour Android et pour iOS. 

Mais pour beaucoup, l'appli ou le jeu ne sert qu'à annoncer la sortie d'un album ou pour distribuer des titres gratuits. Un moyen original pour séduire un public toujours plus connecté, accro aux modules téléchargeables, utilisés deux jours puis désinstallés dans la foulée. Une promo 2.0 touchant, sans grande surprise, les artistes pop et électro. Cas pratiques. 

Skrillex VS Aliens 

skrillex-alien-ridePour promouvoir son premier album Recess, Skrillex a bien sûr donné quelques interviews, mais l'Américain a surtout misé sur... Un jeu vidéo. Alien Ride ressemble comme deux gouttes d'eau à un bon vieux Asteroids, mais c'était surtout le seul moyen d'écouter l'album avant sa sortie, les morceaux étant débloqués au fur et à mesure du jeu. Mais, comme beaucoup de ces idées promotionnelles un peu folles, le streaming n'était qu'éphémère et mentionnait bien clairement le lien de pré-commande iTunes... On ne se refait pas! 

L'idée est brillante: quoi de mieux que le voum-voum dubstep de Skrillex pour blaster des cailloux? Papy et Mamie n'ont pas l'air de cet avis (quoique).

Disponible ici pour Android et  pour iOS.

Metronomy, la tête dans les étoiles

On vous en avait parlé sur Green Room Session il y a quelques mois: les Metronomy, pour dévoiler leur single "I'm Aquarius", ont utilisé une application mobile bien perchée. Afin d'écouter le morceau, une seule alternative à l'époque: diriger son téléphone vers le sol ou vers le ciel pour y trouver la constellation du verseau ("aquarius" en anglais) via l'appli Night Sky. Aujourd'hui, c'est bon, le titre comme l'album Love Letters sont en écoute, et un jeu ressemblant étrangement à celui de Skrillex (I'm Aquarius) a été sorti par Because le mois dernier. 
I'm Aquarius, disponible sur Android et sur iOS. Night Sky, disponible sur iOS et Android

Phoenix et WhoMadeWho: les éphémères

Ciel toujours, les Français de Phoenix y sont également allés de leur appli, ressort promotionnel pourtant peu utilisé dans l'Hexagone. Via l'application d'Air France Music, un petit jeu était proposé, le but étant de découvrir un titre caché du groupe en scannant le ciel. A la clé, un morceau offert mais aussi la possibilité de gagner des places pour aller applaudir les Phoenix à New York. L'expérience a été reconduite quelques mois après pour s'envoler au Chili. Mais on se calme tout de suite: ces opérations sont périmées, contrairement aux applis sus-citées. Dommage. 

Les Danois de WhoMadeWho ont le sens de la formule. Pour promouvoir leur single "The Morning", ils ont sorti une application, seul moyen d'écouter le morceau en avant-première (tiens tiens, on a déjà lu ça quelque part). Un brin cruelle, l'appli réglait un réveil pour le lundi 25 novembre à 7h (!) pour écouter la chanson. Les fans étaient par ailleurs invités à se filmer ou se photographier au saut du lit (ou carrément dedans) pour créer un clip fan-made. Si l'idée du réveil-matin a tendance à refroidir un peu, la vidéo est plutôt sympa: 

Par ailleurs, l'album qui a suivi, Dreams, n'a pas fait l'unanimité et s'est mangé quelques mauvaises critiques. Avoir de superbes idées promos, c'est donc très bien... Mais ces expériences font parler d'elles: attention à ne pas se louper côté musique, il est difficile d'être indulgent après une envahissante (et coûteuse) opération marketing. Et ce n'est pas Lady Gaga et son appli Artpop qui dira le contraire.