JE RECHERCHE
Shaka Ponk : Monkey I Like to Funk

Shaka Ponk : Monkey I Like to Funk

Demandez leur avis aux détracteurs du groupe du nord de la France, ils vous répondront que Shaka Ponk transpire le mauvais gout, la redite et les hymnes de stade braillés avec une casquette à l’envers. Posez la même question aux fans de Shaka Ponk, ils crieront leur addiction aux – déjà – trois albums du groupe fondé en 2000 et dont le dernier en date - « The geeks and the jerkin' socks » - a permis à la troupe de sillonner l’hexagone, voir de s’imposer comme l’une des bêtes de stade de l’électro-rock européen. C’est ainsi et c’est comme ça ; Shaka Ponk ne laisse personne indifférent et leur condensé de styles musicaux s’avère être un sujet de débat comme il en existe peu au pays de Benabar. Un peu comme si Damon Albarn avait décidé de créer Gorillaz au fin fond du Larzac…

Porté par un succès grandissant depuis quelques années, la bande à Goz – le petit singe virtuel devenu la mascotte du groupe – souffre pourtant d’un déficit de notoriété dans le pays qui les a vu naitre. Sont-ils l’équivalent français de Puppetmastaz ? Ou au contraire une version 2.0 du rock français des années 90, quelque part entre Silmarils et Pleymo ? On retiendra cette deuxième solution. Car si Shaka Ponk connaît un véritable succès en Allemagne, c’est surtout aux rockeurs cités deux lignes plus haut que le groupe tente indirectement de rendre hommage grâce à des mélodies décomplexées qui lorgnent tour à tour vers le rock indie, le hip hop, le funk… on ne sait plus trop. Ce qui est sûr, c’est que les Français – comme Shaka Ponk  – font désormais salle comble et que leur dernier guest avec Bertrand Cantat les a définitivement propulsé en première division. A quelques semaines de deux  Olympia (les 2 & 4 avril, complet depuis des mois ), d’un grand final aux Eurockéennes de Belfort à la fin juin ( vendredi 29 juin ) et au Main Square festival ( dimanche 1er juillet ), il est désormais certain que ce n’est pas à ces singes qu’on apprendra à faire des grimaces.

A découvrir près de chez vous en 2012 sur l’une des dates de leur tournée marathon, ou à contempler dans votre chambre grâce à la bâche dédicacée par le groupe que Green Room Session vous proposer de gagner en cliquant ici et en répondant à la question suivante !

Sur quel concert les Shaka Ponk sont venus sur scène avec leurs corps maquillés ?

Réponse souhaitée avec nom prénom et adresse postale !

http://www.shakaponk.com/SHKPNK