JE RECHERCHE
Un disquaire rempli d'albums... fictionnels

Un disquaire rempli d'albums... fictionnels

C'est le nouveau projet de l'écrivain Toby Barlow : honorer la place des artworks d'albums au sein de la culture musicale. Et on approuve.

Imaginez la chose : automne 2014, vous êtes en vacances aux USA et vous passez par Detroit, vous avez subitement envie de vous trouver un album de musique dont vous n'avez jamais entendu parler par envie de découverte, et vous vous pointez donc dans un magasin de disques. C'est là que vous remarquez qu'il n'y a pas un seul véritable album dans les pochettes ! En admettant que vous ne soyez pas aveuglés par votre déception, on vous invitera tout de même à admirer les artworks... Et là, vous comprendrez.

Toby Barlow, auteur originaire de Detroit connu pour son best-seller Sharp Teeth, semble bien conscient du passé et du présent musical glorieux de sa ville. Et il a envie de prouver que la dématérialisation de la musique na pas tué une de ses composantes parallèles, pourtant essentielles au fantasme général autour des œuvres musicales : la pochette.

Dans la galerie Public Pool, il compte exposer à partir de septembre prochain une série d'artworks d'albums fictionnels récupérés grâce à un appel à projet qui vient tout juste d'être lancé. Le nom du projet ? "The Last Record Shop", un patronyme un peu déprimant mais suffisamment poétique pour qu'on adhère.

Vous voulez participer ? Suivez le guide : créez un artwork de 12 pouces sur 12, ainsi qu'un design de rondelle de disque de 4 pouces sur 4. Il vous suffit ensuite de scanner votre œuvre et de l'envoyer par bon vieux courrier postal à l'équipe du projet. Si, comme Toby Barlow, vous êtes fans des pochettes de Iron Maiden et de Roxy Music, vous savez ce qu'il vous reste à faire. Mais n'oubliez pas de refaire votre stock de vrais disques au Disquaire Day !

publicpoolsite