JE RECHERCHE
Ces groupes de filles qui terrassent les clichés

Ces groupes de filles qui terrassent les clichés

Le 8 mars, c'est la Journée Internationale du droit des femmes, l'occasion de remettre les choses en place: non, les filles musiciennes ne sont pas cantonnées au rôle de chanteuse. Voici cinq groupes entièrement féminins qui changent les choses. 

Haim: une affaire de famille

Ok, vous allez nous dire qu'on commence par un mauvais exemple: le groupe Haim comporte un garçon, Dash Hutton, à la batterie. Mais quid de la basse, du chant, de la guitare et des claviers? Des filles, rien que des filles. Este, Danielle et Alana sont soeurs. Avec un premier album solo l'année dernière, Days Are Gone, et une signature sur Roc Nation, le label de Jay-Z, les soeurs Haim (le nom du groupe est aussi leur nom de famille, pratique) ont réussi à se faire une place de choix dans la sphère indie-pop. Pas de revendications particulières (à part une certaine idée de la façon de larguer quelqu'un, cf. le clip ci-dessous), juste trois femmes aimant ce qu'elles font... Du coup, nous aussi! 

Image de prévisualisation YouTube

 

Tiger Bell: punk-punk-girls

Les Suédoise de Tiger Bell ne lésinent ni sur le fard à paupières ni sur les costumes de pom-pom-girls punk. Côté son, leur rock est brute, l'énergie prime, et les textes sont pour le moins francs. Pour preuve, leur premier album I Don’t Wanna Hear About Your Band, nommé ainsi car Lotta, Lisa, Canan et Lovisa ont en ras-le-chignon d'entendre des machos les bassiner avec leurs propres groupes. Leur clip inspiré des comics américains est des plus jouissifs: 

Image de prévisualisation YouTube

 

Les Barbi(e)turix: pouvoir collectif

ddaf4bbd70376fde81659076083a11b5Barbi(e)turix, c'est un fanzine, une équipe et surtout des soirées organisées à Paris depuis plus de 10 ans, afin de promouvoir la culture féminine et lesbienne. Les DJ du collectif (Chloé, Planningtorock, Jennifer Cardini ou Clara Moto ont déjà été croisées dans des soirées Barbi(e)turix) seront à La Machine du Moulin Rouge le 18 mars. Programmées également: Dominique Young Unique, Gnucci, La Luz, Linkoban, Kimki O, de La Montagne et Ena Lind, dans le cadre du 17ème festival des Femmes s'en Mêlent qui envahira la France entière du 18 mars au 4 avril. Autre actu: le collectif sera l'objet d'une exposition au Point Ephémère du 10 au 27 avril.

 

Dum Dum Girls: Bowie girls

Les Dum Dum Girls faisaient déjà partie de ces filles qui allaient nous faire aimer l'automne. Le printemps arrive doucement, et on n'a toujours pas changé d'avis sur ces quatre musiciennes de Los Angeles. Et nous ne sommes pas les seuls: on retrouvera leur indie-pop aux Nuits Sonores 2014 qui se tiendront du 28 au 31 mai à Lyon. Quant à leur nom, c'est un clin d'oeil à la chanson "Dum Dum Boys" de Bowie. 

Image de prévisualisation YouTube

 

Pussy Riot: la politique avant tout

Avouons-le, Pussy Riot c'est surtout une question de politique, pas forcément de musique (d'autant que, incultes que nous sommes, nous n'y comprenons rien aux paroles). Anti-Poutine, féministes punk, arrêtées après une "prière punk" donnée dans une église, envoyées au Goulag puis relâchées, les filles de ce collectif ont réussi à faire réagir la scène internationale, politique comme culturelle: Serj Tankian, Kate Nash, Red Hot Chili Peppers, Sting, Alex Kapranos de Franz Ferdinand, Patti Smith, The Beastie Boys, Die Antwood, Madonna, Courtney Love, Björk, Paul McCartney ou encore Yoko Ono ont publiquement apporté leur soutien aux trois activistes emprisonnées. Niveau musique, voilà ce que ça donne: 

Image de prévisualisation YouTube

 

Bonus: Les Parisiennes

Si Les Parisiennes n'ont pas révolutionné l'histoire de la musique au féminin, on ne peut qu'approuver le message!

Image de prévisualisation YouTube