JE RECHERCHE
Le site Rad est-il #enraddinspi ?

Le site Rad est-il #enraddinspi ?

C'est ce que pensent une poignée de marques qui crient au plagiat. Et c'est visiblement mérité.

Si vous êtes un(e) fashion-addict et que vous ne jurez que par les jeunes marques, vous avez peut-être déjà remarqué un étrange phénomène. Votre pull Huf ou Paris Nord glané à la source, pas plus tard qu'hier, semblait avoir trouvé un quasi-jumeau dans la rame de métro que vous avez empruntée... Ces phénomènes semblent s'être multipliés ces derniers temps, et la source du symptôme semble toujours être la même : Rad, éminent site de ventes privées qui propose un panel de produits bien ciblés "cutting edge" et branchés. Sauf que ces produits semblent être de pales copies de marques bien plus méritoires : des similitudes flagrantes avec des modèles de chez EyeXcon ou des dessins du designer/rappeur Grems ont été grillées. Sous l'initiative de la marque Tealer, un hashtag #enraddinspi a donc été créé pour rendre l'affaire publique. Avec cette image à l'appui :

Rad-1

Rad, de son côté, semble se dédouaner en clamant que la plupart de la marchandise vendue sur son site provient bien d'artistes et de marques déposées, ce qui certifie l'authenticité de leurs pièces. Ce qui n'a pas l'air d'être le cas en réalité, une journaliste des Inrocks ayant vérifié tout ça à l'INPI. Ce qui pourrait amener le site Rad sur les terrains glissants de la publicité mensongère et de la concurrence déloyale. Dans le meilleur des mondes, en tout cas.

Car Rad semble effectivement proposer des produits qui, s'ils reprennent suffisamment de codes visuels pour que tout un chacun puisse y voir une ressemblance véritable avec les marques en question, semble ne jamais pousser le vice assez loin pour se mettre réellement en position juridiquement inconfortable. Surtout qu'une procédure judiciaire coûte de l'argent, et c'est exactement ce qui manque à ces jeunes marques, dont seul le nom est protégé mais pas les modèles. Reste le bouche-à-oreille, et Rad semble en pâtir depuis quelques jours, à voir la popularité grandissante du fameux hashtag en question. Reste à voir quelle stratégie le site va adopter pour tenter de prouver que sa démarche créative est potentiellement viable. La suite au prochain épisode...