JE RECHERCHE
We Have Band : Un nouvel album et une session acoustique

We Have Band : Un nouvel album et une session acoustique

Fin des années 2000. Les Londoniens Darren Bancroftet le couple Thomas et Dede Wegg-Prosser se rencontrent dans le label où ils bossent. Passés de l’autre côté du miroir à coup de popsongs dessinées sur ordinateur, ils font frémir le NME et Kitsuné. Le coupable ? Un premier single, Oh !, qui les propulse au pays des charts. Deux ans plus tard, leur premier LP voit le jour. La presse spécialisée braque ses projecteurs sur un opus où il est question, entre autres, d’aliens visitant notre planète. La preuve en vidéo : il y a un an, We Have Band s’en expliquait devant les caméras de Green Room Session tout en lâchant une version dépouillée de Centerfolds & Empty Screens. On refait le match, comme on dit.

 

La suite ? Une tournée mondiale à plus de 130 dates, succès oblige, deux tour managers essorés et la fatigue de la vie d’hôtel. N’empêche, Thomas trouve le temps de continuer à composer, malgré un emploi du temps de ministre. La tournée achevée, le trio se remet au travail autour des rushs accumulés. Et s’en va enregistrer « Ternion » sous la houlette de Luke Smith (Foals), dans son studio 100% analogique. Le résultat sort le 31 janvier. Et devrait surprendre plus d’un fan. Le canevas électro pop est toujours là, mais le son s’est épaissi. Les structures de morceaux sont plus complexes, l’ensemble, plus sombre. A l’image de Shift, qui ouvre le disque et donne le ton, de la cold wave numérisée de Visionary ou des beat tribaux de Rivers Of Blood. Quelque part entre Apparat et Hot Chip, We Have Band est peut-être en train d’inventer la pop clubbing. Et si c'était eux les nouveaux Metronomy?

We Have Band // Ternion // Naïve (sortie le 31 janvier 2012)

http://www.myspace.com/wehaveband

 

R.V