JE RECHERCHE
Album de la semaine: Beck - Morning Phase

Album de la semaine: Beck - Morning Phase

Beck revient avec Morning Phase, un douzième album solo aux superbes arrangements. 

Quand Beck a annoncé la sortie de Morning Phase, il flottait dans l'air comme une ambiance 90's. C'est tout juste si on ne ressortait pas les ras du cou et autres chemises de bûcheron, d'autant que l'Americain versait lui même dans la nostalgie : Morning Phase est conçu comme la suite de Sea Change, sorti en 2002... Comme si l'album Modern Guilt, produit par Danger Mouse il y a six ans ou sa collaboration avec Charlotte Gainsbourg sur IRM n'avaient pas existé (ce qui serait franchement dommage).

C'est donc sans complexe que Beck déterre les accords de « The Golden Age » pour le titre « Morning », sorte d'auto-plagiat déroutant. Mis à part ce drôle de choix, que certains taxeraient de fainéant, ce Morning Phase nous fait retrouver un Beck pop-folk, épique, toujours aussi porté sur les cordes, parfois arrangées par son père David Campbell. Les intros sont exemplaires (« Unforgiven »), les mélodies subtiles (« Turn Away ») et le morceau « Wave » mériterait un paragraphe à lui tout seul. Un album rêveur, à écouter le matin, comme son nom l'indique.

Alors oui, rien à voir avec le blondinet foutraque et rigolard des nineties. Vingt ans après « Looser », Beck a vieilli, est peut-être moins novateur... Mais est un excellent compositeur pop-folk fasciné par les gros arrangements grandiloquents. Et c'est tellement bien fait, pourquoi vouloir retrouver une ambiance acné-cheveux gras ?