JE RECHERCHE
The Black Keys : El Camino

The Black Keys : El Camino

La clé des champs. Patrick Carney (un bon 1,90m à lunettes martelant ses fûts) et Dan Auerbach (riffs bayou kit sport et micro perdu dans sa barbe) grandissent à Akron, Ohio. Leurs cinq premiers albums font un barouf rock du tonnerre (première galette en 2002) tout en gardant un œil dans le rétro et le blues à papa. Le public indie adore (le label Fat Possum, ça vous pose une credibility) et vient les applaudir dans des salles de 300 places, sans oublier de dire du mal de White Stripes à la pause comptoir.

 

La clé de sol. En 2009, nos deux blancs becs croisent le fer en studio avec la crème du hip hop anti bling bling (Mos Def, RZA, Billy Danze). Là bas, ils découvrent la basse, les claviers chauds comme un hot dog made in Brooklyn et les joies de la production. Le tout s’appelle "Blakroc" et met la fessée. Dans la foulée, nos deux mécanos du blues arrondissent les angles de leurs compos, se découvrent un talent certain pour les mélodies, signent chez Nonesuch et accouchent d’un chef-d’œuvre, "Brothers".  Les riffs font toujours mal, les chorus font chialer et un certain Danger Mouse (Gnarls Barkley) produit un titre, Tighten Up. Les salles de 300 places commencent à être un peu trop étroites, les disquaires dépotent du 33 tours (presque) comme à la belle époque et Dan Auerbach a beau porter des chemises à carreau depuis leurs débuts, quelque chose est en train de changer.

 

Les clés du camion. Leur septième album, "El Camino" et son mini van sur la pochette, vient de débouler dans les bacs, précédé sur le net par le clip de leur premier single, Lonely Boy, qui donne le ton. Danger Mouse derrière les manettes, Carney et Auerbach enchaînent les tubes. Le son est moins âpre qu’à leurs débuts, on a des furieuses envies de danser sur Dead And Gone et Run Right Back, de fredonner sur Sister et son gimmick très Stones et de filer les voir en concert à l’écoute de Stop Stop. Ca tombe bien, le duo vient d'annoncer ses dates françaises dans des… Zéniths (Lille le 24 janvier et  Paris le 25). Vous avez dit success story ?

R.V.

 

The Black Keys // El Camino // Nonesuch (Warner)

http://www.theblackkeys.com/