JE RECHERCHE
Les Grammys : tout ce qu'il fallait voir, tout ce que vous devez savoir

Les Grammys : tout ce qu'il fallait voir, tout ce que vous devez savoir

Hier soir, se tenait la 56 ème cérémonie des Grammy Awards au Staples Center de Los Angeles. Comme chaque année, la cérémonie qui récompense les artistes du monde de la musique a été riche en émotions. Remises de prix méritées, performances uniques et surprises en tous genres : la soirée a été bonne. Pour ceux qui auraient préféré dormir cette nuit plutôt que de suivre l’émission qui retransmet la cérémonie en direct, voici ce que l’on a retenu des Grammy Awards édition 2014. Mais avant cela, on vous révèle quelques secrets sur cet événement majeur de l’industrie musicale.

L'origine 

On sait tous que les Grammy Awards (à l’origine intitulés « Gramphone Awards ») récompensent l'excellence de l'industrie musicale américaine, mais rares sont ceux qui connaissent leur origine. Tout est parti du projet Hollywood Walk of Fame dans les années 50 (si si!) : les gens du milieu de l'industrie musicale devaient se mettre d'accord pour savoir quelles seraient les personnalités qui auraient leur étoile sur le célèbre boulevard. Ils se rendirent vite compte qu'il y en avait trop pour qu'elles aient toutes leur nom sur Hollywood Boulevard. Alors, pour récompenser tout de même les artistes importants, les patrons de l'industrie décidèrent de créer les Grammy Awards et ainsi la National Academy of Recording Arts and Sciences qui s'occupera plus tard de choisir, juger et trier les nominés. La première cérémonie des GA eu lieu le 4 mai 1959.

Un nombre incroyable de catégories 

78 en 2012, 81 en 2013 et 82 pour l'édition 2014 : la cérémonie des Grammy Awards est l'une de celles qui compte le plus de nominations et de catégories. Le problème de ce nombre phénoménal ? On ne peut remettre la totalité des prix à la télévision... à moins que l'émission qui retransmet la cérémonie en direct ne dure 10 heures. C’est pour cela que l’après-midi qui précède la soirée de remise de prix, on désigne les gagnants de la plupart des catégories hors caméra. Et c’est compréhensif quand on voit l’intitulé de certaines :  « Meilleur album parlé (inclus la poésie, les livres audio et les contes) », "le meilleur album comique », « meilleure chanson chrétienne contemporaine », ou encore « meilleur album historique ». Si l’on devait regarder chaque remise pour les 80 et quelques catégories, ce serait on l’avoue assez ennuyant ! Pour la petite anecdote : si l’on calcule très rapidement, on se rend compte que depuis la première cérémonie des Grammy, plus de 8 000 trophées on été remis ! 

Les remises de prix en toute discrétion

C'est pour cela que seuls les artistes les plus populaires et les catégories les plus importantes sont représentées lors du show télévisuel (album de l'année, chanson de l'année, meilleur nouvel artiste). En général le soir de la remise des prix le spectateur voit une dizaine de remises et surtout plusieurs performances des artistes, ce qui rend le show bien plus excitant ! Les musiques les plus populaires sont représentées le soir des Grammies (pop, rock, country, rap) à la télévision américaine. Le reste des awards est remis à la pre-party des Grammy, qui a donc lieu l'après-midi.

Maintenant que vous savez tout des coulisses des Grammys, voici les moments phares de cette édition. 

Les Daft Punk sont les grands gagnants 

Comme on pouvait s'y attendre, nos deux casqués préférés sont les grands vainqueurs de l'année. Nominés dans 5 catégories, ils remportent cinq prix dont celui du meilleur album et un pour l'ingénieur qui a masterisé Random Access Memories. Les Daft Punk sont restés fidèles à eux-mêmes en n'ouvrant pas la bouche lors de la remise des trophées, et en laissant Pharrell faire les remerciements à leur place. Ils sont néanmoins montés sur scène avec Stevie Wonder, vêtus de leurs beaux casques blancs ! Un pur moment d'entertainment !

Madonna était bien là ! 

Les rumeurs allaient bon train et étaient finalement bien fondées puisque la reine de la pop est montée sur scène ! Elle fait une courte apparition sur "Same Love", le morceau ode à la tolérance de Macklemore et Ryan Lewis. Le titre commence avec Queen Latifah et lorsque la Madonne arrive, on célèbre pas moins de 33 mariages dans la salle !

Lorde : la consécration

Deuxième grande vainqueur de cette cérémonie : Lorde. Elle a remporté pas moins de 2 Grammys, l'un pour "la meilleure chanson de l'année" et l'un pour "meilleure performance pop en solo". Ses performances aux Grammys, et notamment "Royals" font partie des meilleurs moments de cette édition.

Les Beatles réunis 

Ce qui reste des Beatles s'est produit cette nuit sur scène. Paul McCartney et Ringo Starr ont repris "All Toghether Now" pour célébrer leur première apparition télévisée, qui a eu lieu 50 ans auparavant ! On aperçoit d'ailleurs Yoko Ono dans la salle, et elle à l'air de bien s'amuser !

Beyoncé et Jay-Z toujours au top

Avec les Daft Punk, c'est sans conteste le second duo a avoir régné sur les Grammys Award de cette année. Le couple le plus powerfull des Etats-Unis reprend "Drunk In Love", l'un des meilleurs morceaux du dernier album de Queen B. Le show est comme on pouvait s'y attendre dantesque ! Et Jay-Z, en bon amoureux, n'oublie par de remercier dieu de lui avoir légué Beyoncé lorsqu'il reçoit son trophée.

Taylor Swift : la grande perdante

La grande perdante de la soirée c'est Taylor Swift. Alors qu'elle est habituée à rafler tous les prix dans ce genre de cérémonie, la jeune chanteuse est hier soir repartie les mains vides. Au moment de révéler le gagnant dans la catégorie "meilleur album de l'année"  (encore les Daft Punk) Taylor Swift a cru que c'était elle qui avait gagné... juste avant de se rattraper face à la caméra. Sans doute l'un des moments les plus furtifs et drôles de la soirée.

Ce sont pour nous les moments les plus marquants, mais on vous rappelle que la cérémonie a duré plus de trois heures et que bien d'autres moments d'anthologie sont a découvrir !