JE RECHERCHE
Bromance Records : Brodinski, des platines au label !

Bromance Records : Brodinski, des platines au label !

Qu’est ce qui peut motiver un DJ producteur comme toi à monter un label techno en France, en 2011 ? 

La passion de la musique, la volonté d'aider les gens qu'on apprécie, dont on aime la musique. L’expression Bromance pour moi, c'est une romance entre potes : une histoire d'amour de la musique, via les collaborations et le travail à plusieurs.  Je lance ce label avec mon manager Manu Barron avec qui c’est bien plus que seulement du business; c'est aussi pour ca qu'on a voulu monter ce label ensemble.  On a décidé de commencer cette aventure pour pouvoir mettre en avant la musique qu'on défend, quelque chose de nouveau, avec les gens qu'on aime.  

 

Tes Dj charts sont beaucoup suivis, ce qui te donne déjà une crédibilité en tant que directeur artistique ; considères-tu que ca fait aussi partie du rôle de DJ de lancer d’autres artistes ? 

 

Oui bien sûr, je pense que tout cela a un rapport très concret. Je me rappelle de l'importance d'Ivan Smagghe, d’Andrew Weatherall, et ce que font encore aujourd'hui Damian Lazarus ou Boys Noize : pouvoir développer la musique de certains artistes grâce à un label.  

 

Le split EP « Bromance #1 » qui sort avec Gesaffelstein est-il fondateur pour le label ? Bromance sera-t-il exclusivement une maison pour la techno française ou pourrais-tu aussi signer des artistes hip-hop, étant donné que tu en écoutes beaucoup ? 

 

Je ne pense qu'on ne se contentera pas de sortir seulement de la techno. La prochaine release sera d’ailleurs Gucci Vump, un autre de mes projets avec Guillaume Brière de The Shoes. On a décidé d'orienter notre son vers des influences comme Dj Screw et le rap de Houston ou de Memphis. Donc oui, bien évidemment Bromance sera un label aux sorties variées, avec toutes sortes de styles musicaux, mais toujours de bonne qualité ! 

 

Quels sont les disques déjà sortis que tu aurais rêvé d’avoir sur ton catalogue ?

J'aurais aimé sortir la musique de The Weeknd, A$AP Rocky, Robert Hood, Kink, Mark Broom, L-Vis 1990… et j'en passe ! J'écoute toujours autant de musique, et maintenant que j'ai mon propre label, je réagis différemment. Un label comme Ed Banger est un super exemple pour moi, le mélange des styles et la qualité constante avec cet esprit de fête a toutes ses qualités.  

 

Comme la plupart des gens de ton âge, tu as sûrement fait ta culture musicale en téléchargeant, à qui espères-tu vendre de la musique ? 

J'espère vendre ma musique aux Djs, aux gens fans de musique électronique, et plus si affinités. Je pense que c'est très important de pouvoir aussi donner des choses, c'est aussi un truc auquel on pense. Je télécharge toujours autant, mais maintenant la musique et l'internet offrent beaucoup, et quand il s'agit d'acheter les gens le font. Je le fais moi-même beaucoup. 

 

Quels sont les tous prochains projets de Bromance ?

Comme je le disais plus tôt, la mixtape de Gucci Vump, qui sortira courant décembre en téléchargement libre. Pour le reste, plein de surprises, mais surtout plein de secrets !

 

As-tu toi même un album en préparation ?

Pas pour le moment, mais je travaille énormément sur mes prochains EPs.

http://bromancerecords.tumblr.com/

C.L.