JE RECHERCHE
Noel Gallagher : High Flying Birds

Noel Gallagher : High Flying Birds

Mister Gallagher a longtemps été le faire valoir d’une compétition idiote : Blur VS Oasis. Puis avec le retour de la pop anglaise dans les années 2000, ces deux mêmes groupes furent comparés à leur propre descendance : Kasabian, Kaiser Chiefs… Désormais séparé de son frère, Noel touche au sommet du crétinisme : Oasis VS Oasis. Alors, High Flying Rabbits ou Beady Eye ? Quand deux disques ont le même goût, lequel est le plus Oasisien ?

 

Déjà Vu

A l’écoute de If I Had A Gun on se plait à penser qu’on tient là une démo de "Wonderwall" remise à neuf. Et mise de côté tellement on marche dans des pas connus. Moins régressif dans la discographie, le reste de l’album prolonge bien souvent la dernière période psychédélique. Déjà ouvert sur le, un tantinet longuet, Everybody’s On The Run, cette veine là s’étire jusqu’à Stop the Clocks, prise de guerre arrachée au divorce des frères ennemis de Manchester qui aurait dû être sur l’ultime Dig Out Your Soul. Peut-on faire plus Oasis ?

 

What’s new, busy cat?

Si Beady Eye brise la glace à coups de caisse claire, Noel Gallagher relègue le rock en face B (The Good Rebel au verso du single Death Of Me) officiellement pour prendre de la distance. Et quand Liam décide de conserver un rythme rock toutes guitares dehors pour les amateurs de Kinks et Who, Noel se fait plaisir depuis un an en studio en alternant toutes les rythmiques et arrangements qu’il affectionne dans la pop des sixties : si personne ne le remarquera que The Death Of You lorgne sur le Sunny Afternoon des Kinks, difficile par contre d’ignorer que Dream On marche sur un matelas de cuivres directement issu de la fanfare du Sergent vous-savez-qui… A l’atterrissage, le discoïde Aka… What a life mis à part, "High Flying Birds" évite les influences contemporaines et reste dans du très classique. Vol régulier finalement.

Noel Gallagher's high flying birds // High Flying Birds // PIAS

http://www.noelgallagher.com/

H.P.