JE RECHERCHE
J'ai testé pour vous : les Trans Musicales le soir de Stromae

J'ai testé pour vous : les Trans Musicales le soir de Stromae

Le festival rennais, qui accueillait Stromae comme une superstar, a du s'adapter pour faire face à un afflux massif de public. Retour sur cette soirée "from inside".

DSC_0026

20h15 : Les Trans', c'est aussi le charme pittoresque de sa navette, qui achemine tous les festvaliers vers le Parc Expo. Le public semble jeune, plus "lycéen" que la faune habituelle des Trans Musicales. Après un petit "Madeleine a les pieds d'cochon", on souhaite tous bon anniversaire à Sylvie, 18 ans aujourd'hui. Devinez qui elle est venue voir pour fêter ça ?

DSC_0120

21h20 : Je passe faire un tour dans le grand Hall 9, qui est déjà quasi-plein. Les Chinois de Nova Heart rament un peu à animer le public, et c'est dommage, parce que c'est carrément bien.

DSC_0128

21h35 : Ça, par contre, à retenir ! The Skins possède une patate impressionnante et un côté soul-funk qui met la banane. Le public ? Des "Transeux" habituels, les fans de Stromae étant déjà placés.

DSC_0155

21h50 : Sandwich ardéchois végétarien à 3€, qui consiste en un bout de baguette, des poireaux et des carottes. Au moins, je vais pas tomber malade avec ça...

DSC_0156

21h52 : En déambulant dans les halls, je commence à remarquer un truc. C'est CALME.

DSC_0159

21h55 : Je capte vite pourquoi. Les Trans Musicales ont géré un système de circulation qui permet d'accéder au Hall 9 par une seule entrée pour éviter le mouvements de foules anarchiques (Stromae oblige), tout le monde passe par un accès précis... Et ça commence à courir pour être sur de rentrer. Allez, pause photo avec un groupe de fans.

DSC_0174

22h15 : 20 minutes avant le concert, l'orga nous fait passer par un chemin détourné pour accéder à la fosse photo, impossible de circuler facilement à l'intérieur.

DSC_0175

22h17 : Alors voilà, ça c'est le Hall 9, y'a un peu de monde.

DSC_0178

22h19 : Folle jeunesse.

DSC_0232

22h37 : À peine en retard, Stromae se pointe sous un tonnerre de cris, après une intro archi-scénarisée. Deux morceaux et c'est le souk intégral dans les premiers rangs, intégralement composés de fans.

DSC_0195

22h45 : Sylvie a l'air de kiffer son anniversaire, ça fait plaisir.

DSC_0239

22h52 : Stromae se lance dans un speech long et ponctué de blagues, raconte qu'il a fait caca mou avant de monter sur scène et change de chaussettes. On se met bien.

DSC_0248

23h00 : Une petite dernière, parce qu'on est là pour ça. 

 DSC_0252

23h15 : Quitte à tester le truc, je me dis que le risque à prendre est aussi de voir ce qui se passe ailleurs pendant que Stromae joue. Réponse : pas grand chose.

 

23h45 : Stromae a fini.

DSC_0258

00h00 : Le Vasco, autre claque de la soirée. Décor mystique, voix bien habitée, quelque part entre la pop et l'indé-expé machin-chose, dur à définir.

DSC_0271

00h45 : Direction la Green Room, ou Clyde P déroule une tech-house pas piquée des hannetons. Pas trop de lien avec la musique de son père, Rachid Taha.

DSC_0274

1h30 : C'est peut-être l'angoisse du bar VIP, blindé de pros, de musiciens et de partenaires qui se complimentent, qui m'a fait rater ma photo. On va dire ça.

DSC_0280

2h10 : Mozes And The Firstborn. Ah, du rock avec une voix rock, qui chante (et qui ne sussurre pas) et des guitares sales. Juste ce qu'il me fallait.

DSC_0290

2h40 : Green Room, le Rasta Multicolore© vous dit bonjour.

DSC_0295

3h : Faim.

DSC_0296

3h07 : Ne me demandez pas la composition de ce truc, on m'a dit "c'est mexicain".

DSC_0302

4h15 : Symbiz met tout le monde d'accord dans la Green Room. Des Sud-Coréens bien excités du bulbe qui balancent du ragga-dubstep en lancant régulièrement des pull-ups, sérieux, ça devrait être remboursé par la sécu. Ah, on a croisé Sylvie tout devant, elle avait l'air de kiffer.

DSC_0323

5h : fin du show très engagé visuellement de Public Service Broadcasting, avec un parti pris scénique et sonore bien cohérent, très rétro-futuriste coolos.

DSC_0331

5h30 : Bah ouais, demain c'est samedi, faut pas déconner, au dodo. La demoiselle au premier plan à droite fredonne un truc, je tends l'oreille : "Formidaaaableuh". Si elle évoque la soirée qui vient de se passer, on a envie de lui dire "tu m'étonnes".