JE RECHERCHE
Le clip de 24h de Pharrell Williams rend-il vraiment heureux ?

Le clip de 24h de Pharrell Williams rend-il vraiment heureux ?

L’interactivité à son maximum, et en plus c'est français !

Vous avez pris votre vendredi ? On a de quoi vous occuper. Cette semaine est décidément dédiée aux initiatives vidéo interactives : après les "clips" de Queens Of The Stone Age et de Bob Dylan, cette illustration vidéo du morceau "Happy" de Pharell Williams dépasse tout ce qui a pu être fait jusqu'à présent dans le domaine.

 

Le principe

360 plans-séquences de 4 minutes ont été mis en boîte, pas moins. 24 d'entre eux contiennent une prestation de Pharrell Williams, les 336 autres sont blindés de guests tous plus prestigieux les uns que les autres. Si vous prenez une calculette, 360 x 4 = 1440 minutes, à savoir 24 heures de potentialité artistique. Et pour avoir pris le temps de naviguer de nombreuses fois dans toutes les possibilités qu'offre ce clip, il va vous falloir du temps avant de voir tout ce qu'il a à vous offrir... Les apparitions de Pharrell sont simples à retrouver, puisqu'elles sont mentionnées explicitement sur le grand cercle jaune (qui représente une journée) au centre de la vidéo, pour les autres célébrités, seule la persévérance vous aidera à les retrouver !

 

Les réalisateurs

Cocorico, ils sont français ! Le duo We Are From LA n'en est pas à son premier coup d'essai, et gardait visiblement l'idée de ce clip au chaud en attendant de trouver la bonne personne pour la réaliser. C'est finalement Yoann Lemoine (réalisateur de clips émérite aussi connu sous le nom de Woodkid, on ne vous apprend rien) qui a mis le duo en relation avec Pharrell, l'été dernier. Clément et Pierre, dans une interview accordée en exclusivité aux Inrocks, n'ont pas tari d'éloges sur le professionnalisme de leur "hôte", qui s'est plié à l'exercice avec enthousiasme et concentration.

pharrell2

 

Les acteurs

Si quelqu'un a bien un carnet d'adresses qui craque aux entournures, c'est bien Pharrell. Et habiter à L.A., ça aide à trouver des potes motivés à participer à ce genre d'initiatives ! On retrouve donc une quantité industrielle de guests dans les 336 séquences "non-Pharrelliennes" du clip : Jamie Foxx, Odd Future, Magic Johnson, Jimmy Kimmel ou encore Steve Carrell, sans oublier les protagonistes de Moi, Moche et Méchant 2, dont la bande originale présente le morceau en question.

 

Alors, heureux ?

Soyons honnêtes, au final, peu de gens vont passer plus de 10 minutes sur ce clip. Là n'est pas l'intérêt, et que les réalisateurs se rassurent : vu les millions de vues que ce projet va comptabiliser, l'intégralité de leur travail sera visionné sans problème.

Primo : la claque technique, qui a déjà conquis pas mal de médias à travers le Monde, est le principal argument de ce projet, qui peut s'enorgueillir d'un petit côté "Guiness des records" pas déplaisant. Ensuite, le principe d'utilisation est facile a appréhender, et agréable à utiliser, contrairement à certains essais de clips interactifs conceptuels, qui nécessitent un apprentissage bien trop long. Enfin, on parle de Pharrell, tout ce qu'il touche se transforme en cure de Guronsan. "Happy" est un excellent morceau, ce clip n'est au final qu'un catalyseur, et c'est en cela qu'il fonctionne à merveille, davantage qu'en tant qu'objet artistique propre, même si on veut lui donner le premier rôle depuis qu'il pointé le bout de son nez.

- Regarder le clip interactif de "Happy" -